Les chefs de villages du département de Bakel en colère

Africaleadnews – (Senegal) Le département de Bakel manque de tout à en croire le collectif des chefs de villages et des associations de la zone qui ont fait face à la presse ce mercredi.


Selon eux ce n’est ni plus ni moins qu’un manque de considération de la part des pouvoirs publics et en particulier l’État. Pour preuve en période hivernale, certaines communes sont carrément coupées du centre urbain comme Bakel.

À cela s’ajoute l’état des routes qui demeure aujourd’hui un véritable casse-tête dans cette partie orientale du Sénégal où il y a beaucoup reste à faire dans ce domaine.

Les populations ont trop souffert de cette politique de deux poids deux mesures surtout de l’ostracisme dont elles font l’objet de la part de tous les régimes qui ont eu à se succéder à la tête du pays.

Une situation qui n’a que trop duré et que l’heure est venue de siffler la fin de ce manque de respect à l’endroit des populations du département de Bakel, qui pourtant s’acquittent régulièrement de leurs impôts.

Quant au gouvernement, il n’est même pas capable de construire un kilomètre de route bitumée dans le département. Pendant ce temps les fils du terroir éparpillés un peu partout dans le monde s’investissent à doter leurs villages de poste de santé, d’écoles, de collèges, de lycées, de bureaux de poste entre autres .

Mais ce qui est des investissements de grandes envergures comme construire de routes, doter les populations d’adduction d’eau avec les forages et ériger des hôpitaux et des centres de santé de niveau élevé, seul l’État peut le faire parce que tout simplement ayant les possibilités et prérogatives avec ses partenaires techniques et financiers.

Jusqu’à présent rien, et l’électrification pose problème et les habitants du département de Bakel se demandent si réellement ils font partie du Sénégal.

C’est fort de toutes ces carences et autres insuffisances que le collectif des chefs de villages en collaboration avec les associations comme (la convention des cadres, Wagadu jiida, ADAM, Grande marche et DuTu) ont tenu à faire face à la presse pour tenir responsable l’État du Sénégal de la situation dans laquelle le département de Bakel et ses 12 communes se trouvent de l’indépendance à nos jours.

D’ailleurs ils exigent du gouvernement d’ériger Bakel en région et de s’atteler illico presto à la construction de ses routes de Tambacounda-Kidira-Bakel et de Ourossogui-Bakel et sur le dorsal du fleuve Sénégal de goudronner la route Gandé-Ballou et Sinthiou Dialiguel.

Sans quoi sous peu, ils ne manqueront pas de se faire entendre et attendent de l’État qu’il prenne ses responsabilités vis à vis de ses obligations avant que…

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*