A la unePolitique

Mauritanie- Sénégal- Ce qui se cache derrière la visite de Diomaye Faye à Nouackchott

Mauritanie- Sénégal- Ce qui se cache derrière la visite de Diomaye Faye à Nouackchott

Fraichement élu président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye va effectuer son premier voyage officiel en Mauritanie ce jeudi 18 Avril 2024. Derrière ce déplacement auprès de son homologue et aîné, Mohamed Ould Cheikh El- GHAZOUANI, Président en exercice de l’Union africaine depuis mi- février dernier, plusieurs dossiers hautement stratégiques seront abordés (projets gaziers et pétroliers, chantiers OMVS, licences de pêche, sécurité transfrontalière entre autres).

Retour de l’ascenseur aux bons codes diplomatiques du Président Bassirou Diomaye FAYE à son homologue mauritanien, Ould GHAZOUANI. Ce dernier était le premier parmi les pairs africains à lui adresser ses félicitations après sa victoire à l’élection présidentielle du 24 mars. Ce premier voyage du nouvel homme fort de Dakar (44 ans), au delà de la charge symbolique, sera déterminant pour les nouvelles autorités à cerner davantage les enjeux immédiats de l’exploitation du gisement gazier Grand Tortue Ahmeyin (GTA) que se partage le Sénégal et la Mauritanie. Le président Bassirou Diomaye qui aura dans ses valises son ministre du Pétrole et des Mines, celui de l’eau, des Infrastructures et des Affaires Étrangères abordera cette question d’une grande importance avec son homologue mauritanien Mohamed Ould Ghazouani. Nouakchott constitue une étape stratégique dans l’agenda diplomatique du nouveau Président pour la consolidation de la coopération bilatérale entre les deux pays. Après avoir remporté l’élection présidentielle du 24 mars 2024 au premier tour avec plus de 54% des suffrages, le nouveau locataire du palais Roume avait reçu dès les heures qui suivent son plébiscite les félicitations de Ould GHAZOUANI. Selon des informations crédibles obtenues par Confidentiel Afrique, Ould GHAZOUANI, président en exercice de l’Union Africaine en marge de la cérémonie de prestation de serment du président Bassirou Diomaye FAYE le 2 avril dernier, avait demandé « gentiment » à son homologue sénégalais de réserver sa première visite hors du pays à Nouakchott. Une requête, qui n’est pas restée insensible auprès du palais de Dakar, puisque cette marque d’affection et de considération a certainement pesé sur la décision du président Diomaye au moment de choisir sa première sortie officielle.

OMVS, licences de pêche, sécurité transfrontalière au menu du voyage

Au-delà des bons rapports de voisinage qui existent entre le Sénégal et la Mauritanie depuis plusieurs décennies, cette visite du président Diomaye Faye revêt aussi des enjeux Mauritanie est économiques et sécuritaires. Partageant avec la Mauritanie la même frontière, les discussions tourneront sur les chantiers de l’OMVS, cette organisation interétatique, qui bat de l’aile, les questions migratoires, la sécurité transfrontalière et les licences de pêche. Toutefois, selon des sources bien informées parvenues à Confidentiel Afrique, Nouakchott veut s’assurer du maintien des accords signés avec l’ancien Président Macky SALL sur l’exploitation du gigantesque gisement gazier Grand Tortue Ahmeyin (GTA). Des lenteurs ont été constatées depuis quelques mois et les clauses du contrat de partage jugées « opaques », jetant un froid dans les eaux entre Dakar et Nouakchott. Le Président Diomaye va jouer la carte de la clarification et de la transparence.

Le projet gazier Grand Tortue Ahmeyin (GTA) sur la table

A cheval sur la frontière maritime sénégalo-mauritanienne, ce gisement pétrolier estimé à 1400 milliards de mètres cubes de gaz et considéré comme l’un des plus importants gisements en Afrique sera doute l’un des points phares  des discussions entre les présidents sénégalais et mauritanien. Ce gisement dont son entrée en exploitation est prévue au troisième trimestre de 2024 revêt une importance capitale pour les deux pays. Sans se tromper, le président Diomaye, qui accorde une très grande importante aux ressources naturelles du Sénégal aura une large discussion avec le président mauritanien sur ce point et clarifier les contours des accords sur le GTA, afin de trouver les meilleures formules pour un partage équilibré et équitable des revenus tirés sur le gaz.

Par Ismael AÏDARA et Cheikh Tidiane SY (Confidentiel Afrique)

Africaleadnews

www.africaleadnews.com: Votre site pour la PROMOTION DU LEADERSHIP AFRICAIN

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page