Le président ivoirien, Alassane Ouattara, annonce l’amnistie de Simone Gbagbo

 

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a annoncé, lundi soir, l’amnistie de 800 prisonniers dont l’ex-première dame Simone Gbagbo, condamnée à 20 ans de prison, et le directeur de protocole de Guillaume Soro, Souleymane Kamaraté Koné.

L’annonce était inattendue. Lors de son allocution télévisée à la nation, lundi 6 août au soir, à la veille de la fête de l’indépendance, le président ivoiren Alassane Ouattara a annoncé l’amnistie d' »environ 800 personnes » poursuivis pour des crimes en lien avec la crise post-électorale de 2010-2011, dont l’ex-première dame Simone Gbagbo. L’épouse de l’ancien président Laurent Gbagbo sera « libérée prochaînement », selon lui.

Elle avait été condamnée en 2015 à vingt ans de prison pour « atteinte à la sureté de l’État ». Lors d’un autre procès ouvert en 2016, Simone Gbagbo avait été acquitée des chefs d’accusation de « crime contre l’humanité » et « crimes de guerre » pour son rôle joué dans la crise post-électorale de 2010-2011, qui avait fait environ 3 000 victimes.

Le chef du protocole du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, Souleymane Kamaraté Koné, alias Soul to Soul, arrêté en octobre pour « complot contre l’État » dans une affaire de caches d’armes, et l’ex-ministre de la Défense de Laurent Gbagbo, Moïse Lida Kouassi, ont également été amnistiés.

 

Auteur: france24.com

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*