EconomieEnvironnementTambacounda

Aquaculture : Deux fermes de la région de Tambacounda aspirent à produire 24 tonnes de poisson par an

Aquaculture : Deux fermes de la région de Tambacounda aspirent à produire 24 tonnes de poisson par an

Les fermes aquacoles de Néttéboulou et de Balla, dans la région de Tambacounda (est), ont une capacité de production de 24 tonnes de poisson par an, a assuré, jeudi, la directrice générale de l’Agence nationale de l’aquaculture (ANA), Tening Sène.

« Nous avons six étangs dans la zone. Cela permettra, à terme, d’assurer une production minimale de 24 tonnes par an sur les sites de Néttéboulou et de Balla », a-t-elle dit lors d’une visite des fermes.

Selon Tening Sène, la production de poisson de la région de Tambacounda peut atteindre 100 tonnes par an, si les intrants sont disponibles en quantité suffisante et les deux autres fermes installées cette année, comme le prévoit l’ANA.

L’une des futures fermes sera installée à Gouloumbou.

La directrice générale de l’ANA dit espérer que le prix du kilogramme de poisson, de 3.000 francs CFA actuellement, sera bientôt d’environ 2.000, si les objectifs fixés sont atteints.

L’aquaculture sénégalaise espère arriver à une production annuelle de 30.000 tonnes et créer quelque 20.000 emplois, selon Tening Sène.

Le Projet de développement d’une résilience à l’insécurité alimentaire récurrente au Sénégal, placé sous la tutelle du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, contribue à l’installation des fermes aquacoles, l’un des volets du Plan Sénégal émergent.

Il est financé par la Banque islamique de développement et mis en œuvre pour une durée de cinq ans, dans les régions de Fatick (centre), Matam, Saint-Louis (nord), Tambacounda et Ziguinchor (sud), avec un budget de 14,5 milliards de francs CFA, dont 850 millions destinés à l’aquaculture, selon un document de presse de l’ANA.

APS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page