Agriculture

Par-delà le conflit, un plan pour la sécurité alimentaire de l’Afrique

Par-delà le conflit, un plan pour la sécurité alimentaire de l’Afrique

Par Anne Beathe Tvinnereim, ministre norvégienne du Développement international ; Akinwumi Adesina, président de la Banque africaine de développement ; Patrick Verkooijen, directeur général du Centre mondial de l’adaptation

Une guerre à laquelle l’Afrique est étrangère met à nu la dépendance chronique du continent aux importations de denrées alimentaires et suscite des actions fortes face à l’enchevêtrement entre les conflits, l’insécurité alimentaire et le changement climatique. Il faut d’urgence trouver des solutions durables et de long terme.

Les victimes de la guerre se trouvent parfois à mille lieux du champ de bataille. C’est le cas de l’invasion brutale de l’Ukraine par la Russie. En effet, si les combats qui s’y déroulent infligent des souffrances et entraînent des destructions incommensurables, ils menacent également de provoquer une catastrophe silencieuse en Afrique.

Le conflit a provoqué une flambée des prix des denrées alimentaires. Cette situation est difficile pour les 283 millions de personnes qui souffrent déjà de la faim sur le continent. La guerre en Ukraine a également mis en évidence la dépendance chronique de l’Afrique aux importations alimentaires. Les importations de blé représentent environ 90 % des 4 milliards de dollars d’échanges commerciaux entre l’Afrique et la Russie et près de la moitié des 4,5 milliards $ d’échanges du continent avec l’Ukraine. Les sanctions imposées à la Russie ont perturbé les expéditions de céréales à un moment où les stocks mondiaux étaient déjà faibles. Cette situation fait maintenant planer le spectre d’une famine généralisée sur un continent tributaire des importations de denrées pour son alimentation.

Plus que jamais, c’est aujourd’hui le moment d’augmenter massivement la production alimentaire en Afrique.

En réalité, la crise alimentaire de l’Afrique se profile depuis un certain temps déjà. Le changement climatique perturbe les régimes climatiques et nuit à l’agriculture, non seulement en Afrique mais dans de nombreuses régions du monde. Ce phénomène est également à l’origine de la forte hausse des prix des denrées alimentaires, qui n’ont jamais été aussi élevés depuis près d’un demi-siècle.

Produire avec moins de ressources

Hormis la guerre, le changement climatique constitue probablement la plus grande menace pour la sécurité alimentaire dans le monde. Il faut de toute urgence trouver des solutions durables et à long terme qui permettent à l’agriculture de s’adapter au réchauffement de notre planète.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page