Environnement

Stratégie nationale de mécanisation agricole : Vers la création de 28 000 emplois

Economie Stratégie nationale de mécanisation agricole : Vers la création de 28 000 emplois

Le projet de valorisation des eaux pour le développement des chaînes de valeurs (Provale CV) a lancé une étude d’actualisation de la stratégie nationale de mécanisation agricole de notre pays. L’atelier de lancement a été présidé par le ministre de l‘agriculture et de l’équipement rural, Moussa Baldé. Il s’agit d’un Programme National de Développement de la Petite Irrigation Locale (PNDIL) élaboré avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) et l’Opec Fund. L’idée est selon le coordinateur du projet, Younoussa Mballo, d’augmenter durablement les productions agricoles, les emplois et les revenus en milieu rural à travers la mobilisation des eaux de surface et des eaux souterraines. Younoussa Mballo affirme que le projet prévoit la création et la promotion d’environ 5000 PME pour les jeunes (Homme et Femmes) porteurs d’initiatives économiques à travers la modernisation des infrastructures de production, de conservation, de transformation et de commercialisation, de structuration des chaînes de valeurs, de financement des initiatives des jeunes et des femmes, de coaching et d’accompagnement des promoteurs. « Les actions envisagées par le projet permettront la création de 28 000 emplois décents dont 30% pour les femmes et 40% pour les jeunes, et des revenus moyens additionnels par bénéficiaire d’environ 1 million de FCFA issus des productions agricoles ».
 
« Dans sa démarche, le projet conclut à nouer des partenariats avec plusieurs structures.  Dans ce cadre, un partenariat avec la direction de la modernisation et de l’équipement rural va permettre un accompagnement pour mieux mettre en œuvre sa politique de modernisation » ajoute-t-il. 
 
Le projet offre des services d’accompagnement des promoteurs bénéficiant ou non d’appuis du projet. L’accompagnement des entrepreneurs se fera à travers 3 mécanismes. Il s’agit de la mise à niveau de 100 Petites et Moyennes Entreprises (PME) du secteur agricole dont 20 dans la catégorie des moyennes entreprises et 80 dans celle des petites à très petites entreprises. 
Cette activité est menée en partenariat avec le Bureau de Mise à Niveau (BMN). S’y ajoute le financement des plans de mise à niveau (PMN) qui se fera à travers le fonds de financement du projet et l’accompagnement des promoteurs de l’agroalimentaire à travers le coaching des entreprises et la formation spécifique des promoteurs. Un coaching spécialisé sera institué à travers la mobilisation d’expertises spécifiques pour la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page