A la uneEnvironnement

Projet « Initiatives villes durables » : des résultats jugés satisfaisants pour la phase pilote

Projet « Initiatives villes durables » : des résultats jugés satisfaisants pour la phase pilote

Le bureau de mise à niveau des entreprises (BMN) a organisé le jeudi 26 janvier, l’atelier de restitution et de partage des résultats du projet « initiatives villes durables » pour le Sénégal. Les résultats enregistrés durant la phase pilote sont jugés satisfaisants.

Après avoir fait le constat selon lequel, sous l’effet combiné de l’urbanisation et des changements climatiques, nos villes sont devenues vulnérables faces à des phénomènes comme les inondations, les glissements de terrain et autres catastrophes naturelles, Boubacar Samb, conseiller technique du ministre du commerce venu représenter, son patron à cette rencontre a indiqué dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion qu’il urge  d’apporter une réponse adaptée pour endiguer ces phénomènes. Pour appuyer ses propos, M. Samb a révélé que les dernières études sur l’état des villes d’Afrique indique que, d’ici à 2050, 200 millions d’africains pourraient être déplacés à cause des effets des changements climatiques, ce qui pèsera à l’en croire lourdement sur les capacités des villes et de leurs ressources. Il poursuit pour expliquer qu’une urbanisation mal gérée peut-être un obstacle au développement durable.

C’est pourquoi d’après Boubacar Samb, le projet « Initiative Villes Durables » constitue une réponse à cette problématique. Car, Il promeut selon lui les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et la gestion intégrée des déchets dans le parc industriel de Diamniadio.

Par ailleurs, il vient s’insérer parfaitement dans des projets de grande envergure initiés par l’Etat du Sénégal, notamment le pôle urbain de Diamniadio et le parc industriel a ajouté M. Samb.Dans sa phase pilote, avec les actions combinées du Bureau de Mise à Niveau (BMN), la Direction de l’Environnement et des Etablissements Classés (DEEC) et l’Agence d’Aménagement et de Promotion de Sites Industriels (APROSI), une vingtaine d’entreprises ont été accompagnées selon le Conseiller technique du ministre du commerce. Il s’agit de : treize entreprises dans la réalisation d’investissements en efficacité énergétique mais également sur des investissements en installation solaires photovoltaïques et de six entreprises dans la mise en place de systèmes de management de l’environnement et de l’énergie devant aboutir à la certification ISO 14001 et ISO 50001. Pour Boubacar Samb, cette phase pilote du projet a donné des résultats très satisfaisants. C’est la raison pour laquelle, il a lancé un appel  à l’engagement de toutes les parties prenantes – bailleurs, partenaires techniques, BMN, APROSI, DEEC – pour la mise en place d’un programme de grande envergure visant à accompagner les entreprises pour l’adoption des procédés de production propre, afin de répondre au défi crucial de la préservation de notre environnement.

https://challengeseconomiques.com/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page