AgricultureEconomie

Production de café moulu : WE ! Fund investit 250 millions FCFA dans Dialibatou

Production de café moulu : WE ! Fund investit 250 millions FCFA dans Dialibatou

WE! Fund (Women’s Economic Empowerment Fund), un fonds mis en place par FONSIS et UNCDF, investit dans Dialibatou Invest, une société spécialisée dans la torréfaction et la production de café moulu en sachets et capsules. Des produits commercialisés sous la marque Dialibatou Café Touba.

 L’accord d’investissement d’un montant de 250 millions de francs CFA a été signé ce mois d’août 2022 à Thiès. Cet investissement du WE! Fund permettra à la Société Dialibatou Invest d’étendre ses activités et réaliser son projet de développement, expliquent les partenaires dans un communiqué.

Ledit projet consiste en l’augmentation des capacités de production de café à travers la construction d’une nouvelle unité de production au sein de la zone industrielle de Thiès.

« Les PME jouent un rôle majeur dans notre économie. Elles sont les principaux moteurs de croissance et de création d’emplois. Fort dE ce constat, le FONSIS et UNCDF ont mis sur pied WE! Fund, un fonds dédié à financer des projets à impact sur l’autonomisation économique des femmes » a souligné le président de WE! Fund, Babacar Gning.

« Nous avons accepté d’investir dans Dialibatou Invest car c’est un projet attrayant avec plusieurs retombées. Il contribue non seulement à l’industrialisation de l’économie sénégalaise pour stimuler le « consommer local », mais il permet la résorption du déficit de café́ observé sur le marché́ sénégalais, en matière d’arômes et de qualité́ dans l’offre. Dialibatou a fait le pari de conquérir les marchés national et international pour faire découvrir les recettes locales de café moulu aromatisé sous plusieurs formes », a-t-il ajouté.

Créer de nouveaux emplois

« Soucieux des disparités sociales et du faible taux de féminisation dans la branche café au Sénégal, Dialibatou a intégré les femmes au cœur de son projet industrie ; intégration qui se traduit par une augmentation de la ressource féminine au sein de la société et à des postes aussi stratégiques qu’opérationnels », a indiqué Magatte Paté Faye, co-fondateur et géérant de Dialibatou Invest SUARL.

« Pour disposer de moyens supplémentaires et atteindre ses objectifs, Dialibatou s’est rapproché du WE Fund mis en place par le FONSIS et l’UNCDF. Ce financement permettra, entre autres, à notre société de tripler sa capacité de production par l’acquisition de nouvelles machines. Elle permettra également de construire une nouvelle unité de production dans la zone industrielle de Thiès sur 2000 m2, de créer de nouveaux emplois par le recrutement supplémentaire de 82 personnes avec un taux de féminisation d’au moins 60% », a-t-il ensuite expliqué.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page