AgricultureEconomie

22ème édition de la FIARA : Créer une Coalition sénégalaise pour la souveraineté alimentaire

22ème édition de la FIARA : Créer une Coalition sénégalaise pour la souveraineté alimentaire

La 22ème édition de la Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales (FIARA) se tient du 26 mai au 20 juin 2022, au Centre International du Commerce Extérieur du Sénégal (CICES). Organisée par le Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR) et l’Association Sénégalaise pour la Promotion du Développement à la Base (ASPRODEB), la Foire se déroule dans un contexte marqué par les effets de la pandémie de COVID-19 et de la guerre russo-ukrainienne, qui ont mis en évidence l’importance de l’autosuffisance. D’ailleurs au cours de l’ouverture officielle de la FIARA, le ministre de l’Elevage Aly Saleh Diop a lancé un appel pour la création d’une Coalition sénégalaise pour aller vers la souveraineté alimentaire.

Cette année, la Foire Internationale de l’Agriculture et des Ressources Animales est placée sous le signe de la souveraineté alimentaire. Au cours de l’ouverture officielle de la 22ème édition de la FIARA, ce jeudi 02 juin 2022, les officiels ont mis l’accent sur l’importance de cette manifestation économique, mais ils ont aussi insisté sur la quête de souveraineté alimentaire.
« La FIARA est un outil pour faire la promotion de nos produits », a déclaré Nazirou Sall, président du Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR), en invitant les autorités à accompagner davantage les organisateurs de la Foire.
M. Sall a fait part de l’engagement ferme des agriculteurs, éleveurs, pêcheurs et sylviculteurs à apporter leur contribution pour la souveraineté alimentaire du pays.

Coalition pour la souveraineté alimentaire

« La FIARA est un évènement majeur pour le secteur de l’élevage. Elle constitue une opportunité pour les acteurs de montrer l’œuvre utile qu’ils sont en train de faire pour le développement de notre pays », a indiqué, de son côté, Aly Saleh Diop, ministre de l’Elevage et des Productions Animales.
Il a réitéré l’appel que le président de la République Macky Sall a lancé, à l’occasion de son discours à la Nation, le 03 avril dernier, veille de la fête de l’Indépendance, pour que l’on travaille davantage en vue d’atteindre la souveraineté alimentaire du pays.
Le ministre de l’Elevage a d’ailleurs constaté que les acteurs sont dans ce sillage. « C’est pour moi l’occasion de les engager encore dans la concertation, dans la mise en œuvre de l’ensemble des actions qui concourent à l’atteinte de la souveraineté alimentaire de notre pays ».
M. Diop a également évoqué le contexte difficile avec la pandémie de COVID- 19 et la guerre russo-ukrainienne qui ont mis en évidence l’importance d’avoir son autosuffisance alimentaire.
Il a invité à créer des synergies entre acteurs du secteur privé et de l’État, de manière à faire une Coalition sénégalaise pour aller vers la souveraineté alimentaire.

Exploiter le potentiel existant

Dans le même cadre, le ministre de l’Elevage du Niger, Tidjani Idrissa Abdoul Kadri, a appelé les Africains à conjuguer leurs efforts pour exploiter l’immense potentiel du Continent et asseoir la souveraineté alimentaire des différents pays.
« La FIARA offre l’occasion de rencontrer, dans un espace réduit, les producteurs et productrices des terroirs du Sénégal », a souligné, pour sa part, le ministre de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, Moussa Baldé.
Il a salué l’amélioration de l’emballage des produits agroalimentaires, un atout pour la distribution. « C’est la transformation et la commercialisation qui tirent la production », a-t-il affirmé.
Avec les Agropoles, l’on pourra passer le cap d’une agriculture moderne, diversifiée et capable de nourrir les populations sénégalaises, a déclaré le ministre Moussa Baldé.

(BIE)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page