Agriculture

La Côte d’Ivoire prévoit une récolte de 1 million de tonnes d’anacardes en 2024

La Côte d’Ivoire prévoit une récolte de 1 million de tonnes d’anacardes en 2024

(Agence Ecofin) – En Côte d’Ivoire, la noix de cajou est l’un des principaux produits agricoles exportés avec le cacao, le coton et l’huile de palme. Avec les conditions climatiques défavorables en 2024, la filière anticipe une baisse de la récolte. 

En Côte d’Ivoire, la production de noix de cajou est finalement attendue à 1 million de tonnes en 2024, soit 16 % de moins qu’en 2023 (1,2 million de tonnes) et 20 % de moins que les prévisions initiales formulées au début de la campagne (1,25 million de tonnes).

D’après Adama Coulibaly, directeur général du Conseil du Coton et de l’Anacarde (CCA) qui a fait l’annonce le 4 juin, cette révision à la baisse est le résultat des conditions climatiques défavorables qui ont affecté les rendements dans les zones de production. « À ce jour, 842 733 tonnes de noix de cajou ont déjà été achetés par les transformateurs et les exportateurs auprès des agriculteurs », précise le responsable.

Pour la Côte d’Ivoire, la récolte escomptée en 2024 devrait marquer la première contraction de la filière depuis 2019. En Côte d’Ivoire, la culture de l’anacarde occupe une superficie évaluée à près de 1,6 million d’hectares, principalement dans le nord du pays selon les données officielles. La filière mobilise plus de 500 000 ménages agricoles.

Africaleadnews

www.africaleadnews.com: Votre site pour la PROMOTION DU LEADERSHIP AFRICAIN

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page