A la uneEconomie

FIPA 2024- Abdoulaye Sow invite les opérateurs économiques africains à aller à la conquête des marchés internationaux

FIPA 2024- Abdoulaye Sow invite les opérateurs économiques africains à aller à la conquête des marchés internationaux

Le président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD), M. Abdoulaye Sow, a invité les opérateurs économiques et entrepreneurs sénégalais à aller à la conquête des marchés internationaux, samedi dernier lors de la cérémonie d’ouverture de la Foire Internationale des Produits africains (FIPA)FIPA 2024.

Parrain de la 5e édition, le président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD), M. Abdoulaye Sow a indiqué que l’institution consulaire accorde un grand intérêt à cette cinquième (5ème) édition de la Foire Internationale des produits africains.

En effet, la FIPA, dit-il, la FIPA est devenue aujourd’hui, un rendez-vous qui s’inscrit dans la dynamique d’appuyer et de promouvoir les produits des entrepreneurs sénégalais, de la sous-région et bien d’autres contrées d’Afrique. Je voudrais sous ce chapitre, féliciter et encourager le Commissaire général de la FIPA, Mme Dramé Fatou Fabira.

La thématique de cette présente édition de la FIPA  « Promotion économique et culturelle, levier de coopération internationale » est l’occasion pour les entrepreneurs sénégalais et africains de réfléchir sur de nouvelles orientations dans la perspective de développer et de gagner des parts de marché dans les segments de l’artisanat, la transformation de nos produits agricoles et les œuvres culturelles entre autres.

Ce rendez-vous de la FIPA doit être aussi le moment pour les entrepreneurs africains d’échanger sur les stratégies pour engranger plus de valeur ajoutée sur nos produits agricoles, les produits artisanaux entre autres.

En ce 21ème siècle, avec l’avènement de la zone de libre-échange continentale (ZLECAF), il nous faut travailler à une production conséquente de produits finis dans la chaîne alimentaire, l’habillement, les œuvres culturelles et les services.

Il nous revient, nous autres opérateurs économiques et entrepreneurs africains, d’assurer l’approvisionnement des marchés africains par des produits de qualité et ensuite d’aller à la conquête des marchés internationaux.

Sur ce registre, il a lancé un appel aux différents exposants et exposantes de cette 5ème édition de la FIPA d’œuvrer davantage à développer le label made in Africa.

 Avant de clore son propos, il est revenu sur le dispositif de la Chambre de Commerce de Dakar, pour appuyer les jeunes porteurs de projet et nos braves femmes entrepreneures. En effet, à travers le Département Appui à la création d’entreprises, l’institution consulaire de Dakar vous permet d’obtenir votre registre de commerce, NINEA, carte de commerçant et Import-export. Il est important dans le cadre de l’entreprenariat de se formaliser, ceci constitue un gage de confiance dans les échanges entre opérateurs économiques d’horizons divers.

Avant de terminer , il a renouvelé la disponibilité de la CCIAD à vous appuyer Mme le Commissaire de la FIPA dans  son initiative de faire rayonner les produits africains.

 

 

 

 

Africaleadnews

www.africaleadnews.com: Votre site pour la PROMOTION DU LEADERSHIP AFRICAIN

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page