A la uneTechnologie

Dakar, capitale des régulateurs postaux africains

Dakar, capitale des régulateurs postaux africains

Africaleadnews – (Sénégal) 32 pays de la région Afrique se réunissent à Dakar du 23 au 24 mai 2023 dans le cadre de la conférence des régulateurs postaux africains pour une session de formation, de renforcement des capacités des personnes en charge de la régulation postale en Afrique.
La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’économie numérique, Moussa Bocar Thiam, en  présence du directeur général de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP), Abdou Karim Sall, 
À cette occasion, le ministre a rappelé « l’importance et le rôle stratégique du secteur postal dans le développement socio-économique ainsi que sa contribution dans la cohésion sociale et à l’inclusion financière de nos pays ».
 
Aujourd’hui, l’avènement du numérique exige un changement de paradigmes pour tous les domaines d’activités. C’est dans ce sens que le secteur postal est à pied d’œuvre pour s’adapter à l’ère numérique et renforcer ses services postaux par la mise à niveau des cadres et gestionnaires dudit secteur. C’est d’ailleurs le thème central de cette année « la régulation à l’ère du numérique au service d’un secteur postal durable ». 
 
 Le directeur général de l’ARTP,  a indiqué que : “267 milliards de dollars de chiffres d’affaires sont engrangés dans ce domaine”. “Mais, pour pouvoir capter ces ressources, l’Afrique doit se préparer et cela demande un certain nombre de préalables notamment l’organisation du secteur, la mise en place d’outils et leviers régulatoires pour faire face à cette mutation profonde qui est en train de s’opérer”, constate Abdou Karim Sall. 
 
Pour rappel, la conférence des régulateurs postaux africains est un cadre privilégié pour les parties prenantes du secteur, à savoir les États, les autorités de régulation et les opérateurs, pour échanger autour de problématiques communes et actuelles, aborder les enjeux propres au secteur en vue de dégager des pistes d’amélioration de la régulation. 
 
Le choix du Sénégal se justifie par les avancées significatives de l’ARTP en matière de régulation du secteur postal.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page