A la uneEconomieTechnologie

Wave ou l’histoire d’une success story qui ne fait que commencer

Wave ou l’histoire d’une success story qui ne fait que commencer

Africaleadnews- (Sénégal) Il y avait du beau monde à l’occasion du lancement officiel des activités de Wave Digital Finance, l’entité du Groupe Wave, titulaire de la licence EME – Emetteur de monnaie électronique.

Le tout-Dakar numérique s’était en effet donné rendez-vous à cette cérémonie. Le ministre de la Communication, des télécommunications et de l’économie numérique, les représentants de la direction générale de l’ARTP, de la DER, de l’Ambassade des États-Unis au Sénégal, des associations de consommateurs, les représentants des réseaux d’agents, le secrétaire exécutif de l’Observatoire de la qualité des services financiers, et les directeurs généraux de banques partenaires ainsi que des capitaines d’industrie et leaders de la chaîne de valeur de la finance et de la transformation digitale au Sénégal, bref tous les acteurs de l’écosystème numérique sénégalais et ouest-africain étaient de la fête.

L’événement était d’envergure et nul ne voulait, pour rien au monde, le rater. Pour cause, il s’agissait d’une première. En effet, Wave est depuis le mois d’avril 2022, la première structure non-bancaire, non-opérateur de télécommunications et opérant dans plusieurs marchés de l’espace UEMOA, à se faire accorder la licence d’Établissement de Monnaie Électronique (EME) par la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest – BCEAO.

Une prouesse, un « excellent travail accompli en si peu de temps », saluée comme il se doit par le ministre de l’Economie numérique.  Venu présider la cérémonie de lancement, Me Moussa Bocar Thiam n’a pas manqué de saluer « une nouvelle ère qui s’ouvre à l’entreprise Wave, qui s’est montrée résiliente avec la récente pandémie de Covid-19 où elle a démontré que l’offre de services financiers via téléphone mobile est aussi pertinente que le paiement marchand. »

Selon lui, en devenant la première structure non-bancaire, non opérateur de télécommunications et opérant dans plusieurs pays de l’espace UEMOA à obtenir l’agrément de la Bceao, « Wave marquait déjà la consécration d’un nouveau modèle d’inclusion financière ».

Aujourd’hui, la marque au pingouin, par ailleurs partenaire de premier plan de l’Etat du Sénégal dans sa stratégie Sénégal Numérique 2025 (SN2025), se positionne comme le champion de la démocratisation des services financiers, dans un environnement caractérisé par un faible taux de bancarisation. Pour le ministre, « le modèle de Wave constitue un levier crucial pour multiplier les gains de productivité et de compétitivité en fournissant des services financiers à fort impact pour le secteur bancaire et celui du commerce. »

Avec Wave Digital Finance, le Groupe Wave reste focus sur sa mission et ses ambitions à savoir contribuer à la transformation digitale de l’économie avec des services financiers digitaux radicalement inclusifs et extrêmement abordables.

En participant comme nul autre à la digitalisation des paiements, la vague bleue propose une solution disruptive qui réduit également les risques tout en permettant la traçabilité, la formalisation ainsi que l’élargissement de l’assiette fiscale.

Pour la directrice générale de Wave Digital Finance, cette réussite, qui n’est qu’un jalon franchi, ne serait pas possible sans une intelligence collective animée par « d’excellentes équipes, à la fois d’employés et d’agents, qui y ont cru dès le début, les bons partenaires bancaires, qui ont adhéré au projet dès les premiers jours, les opérateurs de télécommunications, qui (nous) ont accompagnés, les partenaires fintechs qui (nous) ont inspirés et soutenus, les bons conseils des décideurs politiques et des régulateurs, et surtout l’engagement du gouvernement sénégalais à construire et pérenniser une véritable économie numérique. »

Résultat, après seulement quatre ans d’existence, Wave se positionne comme LA solution à la problématique de l’inclusion financière des populations sénégalaises et ouest-africaines longtemps laissés en rade par les établissements financiers et bancaires traditionnels. Ce qui fait ainsi de la première licorne en Afrique de l’Ouest francophone, la championne de la finance digitale dans la sous-région.

Une success story rendue possible par « l’amour et l’engagement » de ses utilisateurs et clients, autour de qui « la marque s’est construite avec toujours comme point de mire la création de services qui répondent résolument à leurs besoins au quotidien. » Cette responsabilité, souligne Mme Sène, « Wave ne la prend pas à la légère ». Loin de là. « Elle nous pousse à exceller chaque jour au grand bonheur de nos millions de clients. »

Aujourd’hui, plus que jamais, dans la sous-région ouest-africaine francophone, l’inclusion financière et le Mobile Money ont un nom : Wave.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page