A la uneEconomieEnvironnement

MCA II: La Senelec et Mca Sénégal signent un Accord d’entité de mise en œuvre

MCA II: La Senelec et Mca Sénégal signent un Accord d’entité de mise en œuvre

Au cours d’un atelier organisé à Dakar, la Senelec et Mca Sénégal ont signé l’Accord d’entité de mise en œuvre du second Compact dédié au secteur de l’Energie. Il définit le cadre général de collaboration et de partenariat entre Mca-Sénégal et Senelec notamment dans la conception et la mise en œuvre des projets Power compact. Il permet à ce titre, d’assurer le suivi des engagements de chaque partie.

L’ambition est de permettre d’atteindre l’objectif de ce programme quinquennal, qui est de garantir une fourniture fiable de l’électricité aux Sénégalais est satisfaire à la demande croissante du pays afin de libérer le potentiel le plus important pour la croissance économique et la réduction de la pauvreté. Il s’agit d’une étape importante pour la réussite du programme selon le directeur général de Mca Sénégal, Oumar Diop. « J’attends avec impatience et optimisme l’exécution de cet accord qui participera à la réalisation de notre ambition de permettre au Sénégal de tirer profit, de façon plus efficace, des investissements du secteur privé dans la production d’électricité et de veiller à une fourniture fiable de l’énergie électrique aux consommateurs. Je suis confiant, que l’engagement et la qualité de la collaboration dont ont fait montre les experts de Senelec, de MCC et de Mca, et qui nous ont valu la signature de cet accord historique, seront maintenus tout au long de sa mise en œuvre », a souligné M. Diop.

Le directeur général de la Senelec, Pape Mademba Bitèye, de son côté s’est réjoui de la signature de l’Accord d’entité de mise en œuvre, trait d’union entre les deux parties, pour l’accès universel à l’électricité et l’amélioration de la distribution. « Cet accord sera le trait d’union entre Senelec et Mca II pour la mise en œuvre de ce compact d’un montant de 600 millions de dollars entièrement destiné à l’Energie. Ce projet va nous permettre de fiabiliser notre réseau, d’augmenter le taux de pénétration de l’électricité avec le développement d’activités socio productives. C’est important qu’on puisse avoir une entité de mise en œuvre qui réunit les deux structures.

L’objectif est l’accès universel à l’horizon 2025. Cela fait partie des priorités du président de la République. Le réseau de transport étendu à l’échelle nationale sera sécurisé dans le cadre de ce programme », a indiqué Pape Mademba Bitèye.

challengeseconomiques.com 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page