A la unePolitique

Hommage au président Moustapha Niasse

Hommage au président Moustapha Niasse

Africaleadnews – (Senegal) Rendre un hommage bien mérité et appuyé au Président Moustapha Niasse, au moment où il prend sa retraite parlementaire, après 10 années passées à la tête de l’Assemblée nationale du Sénégal, est, pour moi, un impératif catégorique, en tant que neveu, admirateur, collaborateur et acteur politique qui s’inspire de son action et qui lui voue un respect et une considération sans bornes. Et il continue d’être, pour l’écrasante majorité des ressortissants du Saloum, une fierté et un modèle achevé d’engagement citoyen, d’enracinement dans les valeurs de civilisation de son terroir, de combativité et de générosité.

 La carrière politique du Président Moustapha Niasse est l’ombre portée de l’excellence dans les études, dans un Sénégal où le pouvoir colonial ne laissait que de rares opportunités aux plus brillants et aux plus tenaces, dont la détermination faisait voler en éclats tous les obstacles qui pavaient les chemins de la réussite.

Enfant de Daara, couvé par le Saint homme, El hadj Ibrahima Niasse Baye, le Président Moustapha Niasse fit ses humanités coraniques et fut ensuite inscrit à l’école française par respect aux recommandations de son défunt père.

Son attachement immarcescible à sa mère Mame Abyssata Thiam, descendante directe de El Hadj Omar Foutihou Tall, est une leçon de vie pour tous ceux qui ont eu l’insigne honneur de le côtoyer et/ou de lui rendre visite à Keur Madiabel, dans sa demeure ouverte à tous, accueillante pour les nécessiteux et revigorante pour tous ceux qui sont en quête de fraternité africaine et de Teranga.  C’est pourquoi cet homme d’exception, ce fils prodige du Saloum qui a fini d’imposer Sarré Ndiogou LO (l’autre nom de Keur Madiabel) et Keur Mame Tapha sur la carte du Sénégal, est une source d’inspiration et de motivation pour les jeunes générations.

 Oui, l’homme d’Etat Moustapha Niasse qui a été dès l’âge de 30 ans, et pendant 10 ans, le Directeur de cabinet du Président–Poète Léopold Sédar Senghor, est diplômé des Universités de Dakar et de Paris PANTHEON-Sorbonne Assas (Licence de Droit), et sorti Major de la promotion André Peytavin 66/67   de l’Ecole Nationale d’Administration du Sénégal (ENAS).

 Sa brillante carrière professionnelle hors norme, fut mise en lumière par deux nominations au poste de Premier ministre (1983 et 2000), et un total de 11 années au poste de Ministre des Affaires étrangères. Un record jamais encore égalé !

 A cette compétence avérée dans la gestion et la maitrise des dossiers de l’Etat, s’ajoute un  très grand engagement politique depuis l’Université ; un militantisme assumé pendant une trentaine d’années dans le Parti socialiste (PS), développé dans l’Alliance des Forces de progrès (AFP) et déployé aujourd’hui dans la Coalition Benno Bok Yakar (BBY) aux côtés du Président Macky SALL dans une absolue et totale loyauté  qui cimente leur partenariat stratégique que je magnifie à juste raison.

Témoin privilégié de son amitié granitique avec le Président Macky SALL comme il aime à le dire, je puis affirmer sans ambages être aussi un heureux bénéficiaire de sa légendaire générosité politique pour avoir accepté de présider mon meeting d’ouverture aux élections municipales de janvier 2022, chez moi, à Wack Ngouna. Quel honneur teinté de bonheur !!!

 Le Président Niasse hypnotisa la foule militante jusqu’à minuit passé et clôtura la rencontre par un discours d’anthologie qui continue toujours d’être chanté, vanté et commenté sous les arbres à palabre. Et cette affection naturelle à l’endroit de ma modeste personne ne date pas d’aujourd’hui.

 En effet, mes relations avec l’oncle Moustapha Niasse remontent à l’an 2000. Je me rappelle encore mon émerveillement ce jour où mon vénéré père (paix et salut sur lui), qui était son ami de longue date et un des premiers responsables de son parti, m’amena le voir à Keur Mame Tapha alors que je venais de décrocher, tous frais émoulus, mon brevet de l’ENAM. Et immense fut ma joie de rencontrer pour la première fois un émérite collègue administrateur civil qui venait d’être nommé Premier Ministre par le Président Me Abdoulaye Wade. Depuis ce jour, nos relations sont empreintes d’une grande cordialité, d’une exquise courtoisie et d’une admirable sincérité.

 Son précieux encadrement dans ma formation politique et son accompagnement déterminant dans les missions de coordination de toutes les campagnes électorales que le Président de la coalition Benno Bok Yakar, Monsieur Macky SALL me confie depuis 2014, ont été sans nul doute bénéfiques. Les succès éclatants enregistrés lors des législatives de 2017, aux présidentielles de 2019 et, tout récemment à l’occasion des dernières législatives de 2022 en sont des illustrations très éloquentes.

 Comment ne pas ainsi magnifier l’action d’un telle personnalité politique emblématique qui est un monument d’humanité pour tout le Sénégal et l’Afrique tout entière.

Il faut aller en R.D.Congo où il a réconcilié la classe politique, sous l’égide de l’ONU, au Togo où il en a fait de même, au Maroc où le Roi Hassan II le mettait dans le groupe  des Oulémas, à Abu Dhabi où la famille Royale lui voue un respect unique en France où ses discours illuminent les Institutions où il passe, comme lors de la cérémonie organisée le 16 décembre 2021, par l’Assemblée parlementaire francophone (A.P.F), à la Maison de l’Amérique  Latine à Paris, pour rendre hommage au Président Léopold Sédar Senghor. Il y avait fait une intervention sublime, ponctuée par un cours sur l’utilisation de l’imparfait du subjonctif.

Homme politique d’élite, Le Président Moustapha NIASSE est aussi un acteur de terrain qui sait défendre ses idées avec courage, comme il a eu à faire à Cuba, face à Fidel Castro, en agissant en héros du non-alignement authentique parce que libre.

 De l’immense chef d’œuvre qu’est l’action de ce grand Commis de l’Etat qu’il lègue à la postérité et qui se poursuit, les jeunes acteurs politiques que nous sommes devons tirer la substantifique moelle pour mieux servir nos concitoyens. En réalité, la politique doit continuer d’être un sacerdoce et, particulièrement dans nos pays où les défis de l’émancipation économique et de l’enracinement démocratique sont encore à relever. 

Le Sénégal est à un tournant de son expérience démocratique qui fait la fierté de toute l’Afrique, malgré de nouvelles menaces que charrie l’utilisation perverse des réseaux sociaux, avec des actions de manipulation dangereuses de l’opinion publique, par de nouveaux politiciens sans foi ni loi, qui font d’une partie des jeunes un moyen de propagande toxique, ou qui les utilisent comme des chairs à canon.

 Le riche héritage politique du Président Moustapha Niasse doit donc constituer une source intarissable où nous pourrons puiser les meilleures leçons de l’histoire politique du Sénégal pour faire face et vaincre ces marchands d’illusions. Le combat pour l’unité nationale, pour la cohésion sociale et pour la stabilité du pays vaut toujours d’être mené pour que triomphent les idéaux de paix fixés par le Président Macky SALL dont les actions quotidiennes pour un Sénégal riche de ses diversités et fort dans ses complémentarités sont connues et reconnues partout et par tous.

 Monsieur le Président de l’Assemblée nationale

Honorable sénégalais  pour toujours,

Nous vous renouvelons, ici, notre indéfectible amitié et notre engagement à suivre vos conseils et vos pas ad vitam  æternam.

 

 

                                                                                                         Amadou Lamine DIENG

                                                                      MAIRE DE WACK-NGOUNA

                                                                      DIRECTEUR GENERAL DE l’IPRES

 

 

 

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page