A la uneEconomieTechnologie

Affaire Expresso Sénégal / Yankhoba Diattara : « Nous avons l’obligation de préserver les emplois

Affaire Expresso Sénégal / Yankhoba Diattara : « Nous avons l'obligation de préserver les emplois

La situation vécue ces derniers jours par le secteur des télécommunications semble, en effet, se dégeler. Ceci, effectivement par l’intervention des acteurs et en premier chef, le ministère de tutelle dirigé par Yankhoba Diattara. Ce dernier n’a pas manqué l’occasion de revenir sur les contours de la médiation qui a abouti à des consensus, même si, toutefois, les discussions continuent entre les acteurs. Mais il faut, selon le ministre des télécommunications et de l’économie numérique, se conformer aux principes de l’État du Sénégal face à ce genre de contentieux.

À l’occasion de la cérémonie de lancement du 3e forum du numérique et en même temps de celui du prix du chef de l’État sur l’innovation numérique, Yankhoba Diattara est largement revenu sur ces concessions entre le ministère, la direction de Expresso et les travailleurs.

« Nous devons préserver le secteur et les emplois et contribuer à la stabilité de l’entreprise pour une création de valeurs et de richesses. Je tiens à rappeler qu’après les discussions, les parties prenantes ont finalement trouvé un consensus notamment sur les licenciements, les départs pour motif économique. Il sera question de prendre un mois pour de profonds échanges en présence du directeur du travail pour un compromis sur les départs qui étaient qualifiés de motif économique,  en départs négociés. Les différentes parties étaient bien d’accord sur ces termes », renseigne le ministre des télécommunications et de l’économie numérique.

Pour ce qui est des fautes lourdes, Yankhoba Diattara précise  qu’une commission sera mise en place devant le directeur du travail pour les apprécier avant toute décision. D’ailleurs, informe le ministre, pas plus tard qu’hier, il a reçu la direction d’Expresso qui a confirmé toutes les mesures déjà discutées à cet effet. Les amendements que la direction avait émis seront discutés avant de sceller le tout dans un protocole d’accord devant le directeur du travail et sous la supervision du secrétaire général du ministère des télécommunications.

Toutefois, le gouvernement du Sénégal selon le ministre Yankhoba Diattara, a pris toutes les dispositions pour que cette médiation puisse aboutir à un compromis qui permettra à la direction générale d’Expresso de reprendre le travail.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page