A la unePolitique

Boycott de l’opposition : Le HCCT contre-attaque

Boycott de l’opposition : Le HCCT contre-attaque

Le 4 septembre prochain auront lieu les élections du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT). Mais cette institution est sous le feu des critiques provenant notamment de l’opposition sénégalaise qui s’interroge sur le bien fondé de son existence. Face à ces critiques, l’assemblée n’a pas voulu rester de marbre et a convoqué un point de presse ce mardi 16 août. 
 
Animant cette rencontre, Pape Maël Thiam, premier vice-président du HCCT, a qualifié les différentes déclarations de l’opposition d’ « erronées ». Revenant sur le processus de création de cette assemblée, Pape Maël Thiam a rappelé que le HCCT est le fruit des assises nationales « dont furent signataires la majorité des acteurs qui le fustigent aujourd’hui ». « Installée après les premières élections du HCCT du 4 septembre 2016, l’institution comporte les représentants des coalitions qui ont décidé de boycotter le prochain scrutin », précise-t-il en ajoutant que les concernés ont siégé lors les 5 dernières années. 
 
Le premier vice-président de rappeler que l’objectif du HCCT est, certes, la participation à l’essor du pays mais en élaborant des rapports exclusivement destinés au Président de la République. 
 
« Ainsi 05 rapports dont 04 annuels et un quinquennal, 04 contributions, 06 études et 26 avis répartis en 548 recommandations motivées ont été élaborés et mis à la disposition du Président de la République et du Gouvernement à partir de l’audition de 145 structures et personnalités », explique-t-il.
 
Des travaux qui auraient contribué à la mise en place de plusieurs programmes et projets tels que le Programme d’Appui aux Communes et Agglomérations du Sénégal (PACASEN) rural qui a bénéficié à plus de 450 collectivités territoriales et l’amélioration du statut du chef de village. Au rayon de ce bilan figure, également, le reboisement de 50 ha dans la commune de Léona dans le département de Louga.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page