Technologie

Télécoms au Sénégal : Hayo, l’opérateur pas comme les autres ?

Télécoms au Sénégal : Hayo, l’opérateur pas comme les autres ?

C’est le seul acteur, parmi les 4, à ne pas figurer dans les rapports de l’ARTP. Et pourtant, Hayo (bienvenue, en pulaar) est au coeur du quotidien des habitants de Matam. C’est dans cette région Nord du Sénégal que la marque du Consortium du Service Universel (CSU) a atterri en 2010. Avec beaucoup d’actions au compteur et des défis à relever, l’équipe de Fatimata Agne Bâ tente de s’imposer tant bien que mal. Elle était venue, il y a un an, nous en parler dans la série de panels en ligne “Les Après-Midis de la Tech”.

Même avec une licence renouvelée en 2019 pour 10 ans encore, l’opérateur de téléphonie reste, pour ainsi dire, confiné dans le Nord. Ses abonnés ne peuvent ni recevoir, ni émettre d’appels, en dehors du périmètre délimité par les textes, comme s’ils devaient être éternellement enfermés chez eux. Du point de vue de la marque, cela peut ressembler à une aberration dans un contexte où la mobilité est plus que jamais d’actualité. Une réactualisation de la stratégie du Service Universel s’impose, à en croire certains observateurs, convaincus que le roaming national doit être de mise, pour corriger cette situation. Mais ici, c’est directement le Fonds de développement du service universel des télécoms, qui vient d’avoir un tout nouveau coordonnateur, en la personne de Modou Mamoune Ngom, qui est interpelé.

Entre 2010 et 2022, beaucoup d’actions ont été réalisées par Hayo à Matam. Le Coronavirus a été une période particulière où CSU s’est singulièrement distingué, au contact des populations et des professionnels de santé.

Son réseau mobile et son Hayo App, application mobile destinée à la diaspora, demeurent les offres phare du moment. Parmi les perspectives sur lesquelles l’équipe est en train de travailler, il y a l’exportation de cette belle expérience en dehors de Matam et du Sénégal.

Le Blog d’un journaliste IT au cœur du numérique

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page