A la uneEconomie

Forum du Cap-Sénégal- Abdoulaye Sow pour une « Haute Autorité des Corridors »

Forum du Cap-Sénégal- Abdoulaye Sow pour une "Haute Autorité des Corridors"

Les acteurs du secteur portuaire maliens et sénégalais, et ceux du secteur privé national ont lancé mardi la réflexion pour la mise en place d’une stratégie nationale portuaire d’ici 2035. Le président de la Chambre de Commerce, d’industrie et d’Agriculture de Dakar (CCIAD), Abdoulaye Sow s’est exprimé au nom du secteur privé sénégalais lors de ce forum.

« Ce forum vient à son heure pour participer à l’effort national de réflexion en vue de bâtir la Stratégie nationale portuaire (SNP) d’ici l’année 2035, conformément au vœu de Son Excellence, le président de la République Macky Sall » a soutenu le président Sow à l’entame de son discours.

Il a appellé de tous ses vœux l’émergence du Sénégal au rang de Hub portuaire et logistique pour une intégration poussée d’un système commercial globalisé au sein de l’économie des Etats membres de l’Uemoa et de la Cedeao.

« Les relations commerciales avec les pays frontaliers en nous appuyant sur le transport terrestre (routier et ferroviaire) de marchandises, avec des infrastructures viables, une élimination patiente mais progressive, voire définitive des pratiques anormales et des tracasseries » indique-t-il.

Le président Sow milite également  à la mise en place d’un Observatoire ou d’une Haute Autorité des Corridors, qui  peut concourir à harmoniser les systèmes de contrôle avec des ressources humaines de qualité, une réglementation adaptée et des volumes d’échanges croissants à l’international, mais d’abord avec l’hinterland et avec tous les pays de la région ouest africaine.

Auparavant, il a relevé que : « le secteur privé et les acteurs portuaires rencontrent encore des difficultés de tous ordres dans leurs activités. Les procédures douanières sont souvent très longues et difficiles, ouvrant ainsi à des baisses de compétitivité et de performance en termes de temps de transit. En outre, les mauvais accès routiers dans la zone portuaire et le système de gestion des trafics ont été reconnus inadaptés au point de créer des congestions de camions dans la zone portuaire de Dakar ».

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page