AgricultureLouga

Louga- Les producteurs invités à faire du consommer local une réalité

Louga- Les producteurs invités à faire du consommer local une réalité

Le maire de Nguidile (Louga), Djily Lô, appelle les producteurs du Ndiambour à faire « preuve de créativité » et à « s’impliquer massivement » pour participer à la promotion du consommer local.
Il estime que dans cette perspective, la journée du consommer local organisée mercredi à Nguidile, à l’initiative de l’Alliance sénégalaise pour le consommer local, est « une invite à relever le défi du consommer local ».
« Un défi que nous comptons relever avec les populations. Le monde de la production nous impose une dynamique de créativité. Cela suppose une implication massive des producteurs locaux pour que le consommer local ne soit plus un vain mot », a-t-il dit à l’occasion de cette journée.
M. Lô préconise par ailleurs « des stratégies de marketing et de vente pour un accès facile à la clientèle ».
« Il y a aussi le défi de la concurrence qui doit pousser les producteurs à faire de la qualité un sacerdoce’’, a-t-il dit, avant de promettre aux producteurs locaux « un accompagnement constant et constructif ».
Aussi annonce-t-il la création, « l’année prochaine », d’un centre de transformation pour les habitants de Nguidilé.
« Nous pensons sous peu installer un bureau de développement pour un meilleur encadrement des producteurs. Les potentialités sont là, il nous faut juste de la volonté pour servir au Sénégal ce que nous savons faire le mieux. Avec l’Alliance, le Sénégal pourra réussir le défi du consommer local », a-t-il assuré.
« Le consommer local doit être matérialisé. Nous ne devons plus uniquement nous contenter d’en parler. Et notre première démarche pour atteindre cet objectif a été de mettre en place l’Alliance. Ainsi, nous pourrons accompagner chaque localité du pays dans son domaine de prédilection », a dit le président de l’Alliance sénégalaise pour le consommer local, Djily Samb.
Selon M. Samb, « le consommer local est l’une des meilleures voies vers le développement. Tous les pays développés du monde sont passés par ce concept. Ils ont compris l’atout majeur du consommer local ».
Or, relève-t-il, le Sénégal « regorge d’énormes potentialités. Nous avons la matière première, les hommes et l’expertise nécessaires pour nous appuyer sur le consommer local et développer notre pays, améliorer la santé et la qualité de la nourriture des populations ».
A l’occasion de la journée du consommer local, une exposition a été organisée, en même temps qu’une vente de produits locaux, une occasion pour les femmes de la région de montrer et de valoriser leur travail.
« Nous avons vu beaucoup d’innovations dans les expositions visitées. Les femmes ont créé des techniques pour conserver le surplus de fruits ou de légumes. Nous sommes satisfaits de leur travail », s’est-il réjoui.
Il a sollicité davantage d’aide et d’accompagnement du chef de l’Etat au profit des femmes transformatrices de produits locaux.
APS

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page