EconomieTransport Terrestre

UEMOA : l’inflation s’accélère à 6,6% en mars tirée par les produits alimentaires, les logements et le transport

UEMOA : l’inflation s’accélère à 6,6% en mars tirée par les produits alimentaires, les logements et le transport

En janvier, le taux d’inflation au sein de l’UEMOA a atteint 7,9%, soit son niveau le plus haut en six mois. S’il est redescendu à 6,1% en février, la BCEAO note une nouvelle hausse à 6,6% en mars. Le Bénin reste le seul pays à être en dessous du critère de convergence de l’Union en la matière.

Le taux d’inflation au sein de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a atteint les 6,6% en mars 2022. C’est ce qu’indique la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), dans son dernier bulletin mensuel des statistiques.

Ce taux s’inscrit en hausse par rapport aux 6,1% enregistrés en février. Selon l’institution ouest-africaine, il a été tiré par la hausse des prix des produits alimentaires et boissons non alcoolisées, dont la contribution à l’inflation est passée de 4,9 à 5,4 points de pourcentage. Suivent les prix du logement, dont la contribution à l’inflation a stagné à 0,4 point de pourcentage ainsi que les transports, dont la contribution a augmenté de 0,1 point.

Depuis plusieurs mois, les pays ouest-africains font face à une hausse des prix que les experts expliquent par le conflit ukrainien, ainsi que les effets persistants de la pandémie de covid-19. Pour y faire face, de nombreuses décisions ont été annoncées par les pays membres de l’UEMOA. La Côte d’Ivoire a ainsi suspendu les droits de douane sur le blé, alors qu’au Bénin, le gouvernement a annoncé des mesures pour baisser la TVA sur les produits essentiels. Des mesures qui, pour l’instant, tardent à porter leurs fruits.

Au sein de l’Union, la palme du plus fort taux d’inflation est détenue par le Burkina Faso qui est également le seul pays à afficher une inflation à deux chiffres. Ce taux est passé de 10,1% à 13,5% entre février et mars. Il est suivi par le Togo (8,8%), le Mali (8,3%), la Guinée-Bissau (6,8%) et le Sénégal (6,2%). Le Niger enregistre de son côté une inflation à 5,3%, tandis que l’inflation de la Côte d’Ivoire se situe à 4,5%.

Le Bénin quant à lui reste le seul Etat membre de la région à être en dessous des critères de convergence de l’UEMOA, avec une inflation estimée à 2%.

(Agence Ecofin)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page