A la unePolitique

Moustapha Niasse : un départ en retraite compromis

Moustapha Niasse : un départ en retraite compromis

Le Secrétaire général de l’Alliance des forces de progrès (Afp), Moustapha Niasse estimait, en juin dernier, qu’il était temps de rajeunir la direction du parti, ouvrant ainsi, à 83 ans, sa succession au poste de Secrétaire général. Mais si la date du congrès devant entériner son départ a été retenue au 1er semestre 2022, tout concourt aujourd’hui à un report du départ à la retraite du mohican de la politique sénégalaise.

«Pister les jeunes». C’est la voie de sortie dans laquelle s’était engagé le Président Moustapha Niasse pour franchir l’obstacle naturel de la vieillesse. Après plus de 50 ans de militantisme et près de 22 ans à la tête de l’Alliance des forces de progrès (Afp), l’actuel Président de l’Assemblée nationale (83 ans), l’un des mohicans de la politique sénégalaise, avait annoncé sa décision de se retirer du secrétariat général de l’Afp. C’était à l’occasion de la dernière célébration de «l’appel du 16 juin 1999» commémorant la création de sa formation politique, l’Alliance des forces de progrès. Niasse envisageait ainsi de céder la direction de son parti à la jeune garde de l’Afp dont certains ont déjà capitalisé une bonne expérience gouvernementale. «La date du congrès sera fixée d’ici la fin du mois de juillet. Le congrès se tiendra certainement dans le premier semestre de 2022, après les élections Locales. Moi, je ne serai plus secrétaire général de l’Afp. Parce que 22 ans, ça suffit. Depuis 10 ans, je demande aux jeunes de se préparer pour la relève. S’ils m’avaient suivi, ils auraient pris la relève il y a 7 ans. Maintenant ils sont prêts. Donc, je ne serai plus secrétaire général de l’Afp après le congrès», déclarait, le 16 juin 2021, l’enfant de Keur Tapha, patelin niché près de Keur Madiabel dans le département de Nioro du Rip. Mais depuis lors les choses ne semblent pas bouger. Le projet de succession tarde à se réaliser. Au sein de l’Alliance des forces de progrès, on fait état de possible report de la date du congrès d’adieu à Niasse, qui pourrait ne pas tenir, comme promis, au premier semestre 2022.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page