Agriculture

Sédhiou : Vers la levée des obstacles à la riziculture

Sédhiou : Vers la levée des obstacles à la riziculture

La filière rizicole a beaucoup de difficultés à se développer dans la région de Sédhiou pour bien des raisons. Elle est agressée de partout par des contraintes naturelles et le manque d’investissement. D’abord le problème de la salinisation des sols, l’absence d’équipement moderne compromet l’avenir du secteur considéré comme un maillon fort dans la recherche de l’autosuffisance alimentaire. Mais avec le projet de développement de la chaîne des valeurs, la filière semble avoir de beaux jours devant elle.
 
Pour Amadou Tidiane Diallo, son coordonnateur, tous les efforts en matière d’aménagement seront réalisés, pour récupérer les terres confisquées par le sel. Le projet entend également développer avec les services de recherche des variétés tolérantes au sel afin d’améliorer la production et la productivité par l’augmentation des surfaces cultivables. Les terres de la zone du Séfa seront réhabilitées avec 206 hectares à clôturer avec des aménagements modernes. A ces investissements, s’ajoutent l’implantation d’une unité de production de riz d’une capacité de 7 mille tonnes par an et un équipement agricole composé de motoculteurs, de moissonneuses, de batteuses et de tracteurs dans l’optique de créer un business-modèle dans la région.
 
L’objectif visé par le ministère de l’Agriculture est de réduire les importations au niveau local comme national et pour ce faire, il s’agira de travailler avec tous les acteurs afin de valoriser le potentiel disponible.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page