AgricultureEnvironnement

La gouvernance communautaire des forêts et mangroves au menu d’un festival organisé à Kadioubé

La gouvernance communautaire des forêts et mangroves au menu d’un festival organisé à Kadioubé

L’Association d’appui aux initiatives de paix et de développement (ASAPID) en partenariat avec l’ONG “Economie, Territoires et Développement Services (ETDS)” a organisé, vendredi, à Kadioubé, dans l’arrondissement de Kataba 1 (département de Bignona), un festival axé sur le thème de la  coopération multi-acteurs, transfrontalière et gouvernance communautaire des forêts et mangroves en Casamance, a constaté l’APS.

Ce Festival “des Forêts et des Mangroves” vise, selon ses initiateurs, à promouvoir une gouvernance communautaire et participative des forêts à travers la promotion des valeurs naturelles, économiques, culturelles et cultuelles associées à la forêt.

“La collaboration avec ASAPID a aujourd’hui débouché sur la co-organisation depuis 2012 du Festival des forêts et de mangroves avec un accompagnement dans le cadre de la gestion des conflits. Dans cette zone, les enjeux de la gestion de la ressource sont extrêmement importants “, expliqué le directeur exécutif de l’ONG ETDS, Pape Tahirou Kanouté.

“Nous avons organisé cette activité dans l’objectif d’aider les populations à mieux connaitre l’utilité de la forêt , de l’aimer . Nous voulons échanger et partager avec ces populations sur les enjeux des ressources forestières “, a pour sa part expliqué le président Association d’appui aux initiatives de paix et de développement (ASAPID), Paul Habib Sagna.

Pour M. Sagna, “la forêt a une dimension multiple”. “C’est la où on se soigne, où on fait nos maisons, nos lits ; on doit donc la protéger. C’est tout le sens de ce festival qui nous permet d’échanger dans le sens d’aller vers la protection de nos forets “, a t-il fait valoir.

Saluant cette initiative, le maire de la commune de Kataba 1, Alassane Diatta a soutenu que parler de l’environnement, c’est parler de la vie. Aussi, précise-t-il une délimitation de toutes les forêts communautaires au nombre de 13 au niveau de sa commune sur les 18 mises en place par l’ASAPID.

Alassane Diatta qui a en outre invité les nouvelles autorités étatiques à aider les jeunes à avoir des occupations afin d’éviter qu’ils détruisent la forêt.

Africaleadnews

www.africaleadnews.com: Votre site pour la PROMOTION DU LEADERSHIP AFRICAIN

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page