A la unePolitique

« Ces actes d’une autre époque doivent être bannis de l’Assemblée Nationale »

« Ces actes d’une autre époque doivent être bannis de l’Assemblée Nationale »

Le Conseil National des Femmes de PARE SUXXALI SENEGAAL, fidèle à sa ligne de conduite adossée aux valeurs de paix, de justice sociale et de démocratie, condamne fermement ces actes d’une autre époque.

L’examen du projet de budget du ministère de la justice du jeudi 2 décembre 2022 a été marqué par l’agression physique d’une rare violence sur la députée-maire Amy Ndiaye Gniby. Cet acte inqualifiable sur une femme, de surcroit enceinte, perpétré par deux députés (hommes) n’est que la résultante de la violence verbale et physique qui a court à l’Assemblée Nationale depuis le début de cette législature.

 Les comportements des députés Massata SAMB et Mamadou NIANG doivent être bannis en tout lieu et en toute circonstance particulièrement dans l’hémicycle qui symbolise le lieu privilégié du débat politique et le creuset par excellence de la confrontation des idées. 

La violence faite aux femmes devrait être combattue par tous les députés-hommes qui ont été élus pour un programme de législature dans lequel ne figurait pas le machisme. Cette triste situation a mis mal à l’aise tous les hommes et a fait du Sénégal la risée dans le monde entier. La vidéo de l’agression devenue virale qui a fait le tour du monde, ternit l’image de notre pays, une démocratie en construction. Le CNF de PARE SUXXALI SENEGAL s’insurge contre toutes violences physique et/ou verbale sur l’échiquier politique et appelle les acteurs à plus de retenue pour préserver la paix et le dialogue social sans lesquels de jeunes démocraties ont basculé sur des pentes raides et incontrôlables.

Enfin le CNF de PARE SUXXALI SENEGAL, membre de la coalition YEWWI ASKAN WI :   interpelle tous les partis membres de ladite coalition à se débarrasser des coteries partisanes pour défendre la justice et la démocratie ou simplement la femme en tout ce qu’elle représente ;  appelle la coalition YEWWI ASKAN WI à se prononcer publiquement sur l’agression de la députée Amy NDIAYE en la condamnant avec la dernière énergie ;  demande à la coalition de prendre des mesures disciplinaires à l’encontre des députés agresseurs ;  souhaite que la coalition YEWWI ASKAN WI travaille à améliorer son image à l’Assemblée Nationale au risque de trahir la confiance des Sénégalaises et Sénégalais.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page