A la uneEconomie

Tabax sunu PPP Nguir Tabax sunu reew : Accompagner les collectivités à s’approprier les cinq innovations majeures

Tabax sunu PPP Nguir Tabax sunu reew : Accompagner les collectivités à s’approprier les cinq innovations majeures

Les partenariats public-privé doivent servir d’outil dans la réalisation de projets structurants au profit des populations. Dans ce cadre, une réforme ou rénovation est entamée avec comme objectif majeur la réalisation rapide, efficiente et efficace de projets de partenariats public-privé dans les collectivités territoriales.
 
L’avis est de Lamine Lo, Directeur des Financements et des Partenariats public-privé, Coordonnateur de l’unité PPP  au sein du ministère de l’Économie, du Plan  et de la Coopération. Il s’est exprimé pendant  le troisième atelier de sensibilisation des collectivités territoriales sur le nouveau cadre des partenariats public-privé. La  rencontre entre dans le cadre de la campagne «Tabax sunu PPP Nguir Tabax sunu reew», un an après le décret d’application de la loi n°2021-23 du 02 mars 2021 relative aux contrats de partenariat public-privé.  
 
Cette campagne vise une meilleure appropriation du nouveau cadre des PPP par les différents acteurs, notamment les collectivités territoriales, en vue de promouvoir le développement de PPP de qualité au Sénégal. 
 
«Le nouveau cadre des partenariats public-privé a été adopté pour faire des PPP un levier important de l’atteinte des objectifs du Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP 2A) du PSE, dont 40 % du financement représentant un montant de 4 770 milliards est attendu du secteur privé».
 
Il s’agit de permettre aux autorités contractantes de s’approprier le nouveau cadre. En effet, la nouvelle loi sur les partenariats public-privé permet aux autorités de se doter de moyens pour réaliser des projets. Cette loi encadre cinq innovations majeures que  sont l’unification du cadre, la rationalisation des organes, le dispositif d’accompagnement  pour accélérer et faciliter la mise en œuvre, les dispositifs de contrôle   et enfin la promotion du contenu local et le secteur privé.  
«À travers le nouveau cadre, un organe expert va accompagner les collectivités  et un fonds d’appui à la préparation des projets. Les collectivités ont le droit de par la loi. Elles doivent se regrouper pour avoir la capacité et remplir les conditions. Un dispositif appelé ‘Accord programme’ va  permettre de considérer les besoins similaires  et préparer le marché  et le projet à se réaliser sous forme de PPP», a expliqué M. Lo.
 
Avant de préciser : «La  différence entre le marché public est  qu’un contrat de PPP est  une relation long terme avec un alignement d’intérêts dans le temps et dans le marché public. C’est une relation de client fournisseur souvent ponctuelle sur la livraison de l’infrastructure, pour être payé dans le temps sur la base de la performance.»  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page