A la uneEconomieTransport Aérien

La compagnie Air Sénégal assignée en justice par le cabinet d’avocat français PITCHER

La compagnie Air Sénégal assignée en justice par le cabinet d’avocat français PITCHER

La jeune compagnie AIR SENEGAL INTERNATIONAL se dirige vers des ennuis judicaires, suite à plusieurs dysfonctionnements envers ses clients sur la desserte de ses lignes à haut trafic. Le célèbre cabinet d’avocat français PITCHER vient de l’assigner devant le tribunal de Bobigny (juridiction sise en banlieue parisienne) où elle devra comparaitre le vendredi 17 juin prochain.

 

Gros tour d’air dans le cockpit de la compagnie aérienne Air Sénégal. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, la compagnie a été assignée devant le tribunal de Bobigny (département Seine-Saint-Denis, banlieue parisienne) par le cabinet d’avocat français PITCHER.
Selon un document dont détient copie Confidentiel Afrique, AIR SENEGAL doit comparaitre ce vendredi 17 juin 2022 afin de répondre à une kyrielle de griefs de la part de ses clients surtout pendant la période des vagues 1 et 2 de la pandémie Covid-19. Air Sénégal est accusée de non-respect des textes internationaux relatifs aux remboursements des passagers, suite à l’annulation de ses vols pendant la crise sanitaire du Covid 19. Devant le tribunal de Bobigny, la compagnie fera face à la défense des clients passagers assurée par Maître Joyce Pitcher, Avocat au Barreau de Paris. C’est le cabinet PITCHER qui a décidé, après une mise en demeure, restée sans réponse, d’assigner la compagnie nationale aérienne du
Sénégal, qui n’est pas sortie des tumultes du ciel. Le cabinet PITCHER, basé a la Rue Saint- Faubourg Honoré, contacté par Confidentiel Afrique a confirmé l’assignation d’Air Sénégal, qui joue manifestement les prolongations. Selon des sources autorisées exclusives obtenues par Confidentiel Afrique auprès du cabinet PITCHER, la compagnie aérienne sénégalaise, qui est à son sixieme renvoi n’entend pas payer les frais du cabinet français, même si les paiements relatifs aux préjudices subis par ses clients lors de la Covid restent astronomiques. Demain il s’agira d’une mise en état de procédures afin de confronter les écritures des deux parties en conflit. Selon nos informations, Air Sénégal a commis le cabinet français Chausard. Au regard des lenteurs et du manque de volonté constatés du côté d’Air Sénégal, le renvoi est certain à une autre audience. Air Sénégal qui avance au pas de tortue ne veut pas casquer et n’entend pas débourser de l’argent à la mesure de la gravité des dommages.

 

 

 

Par Hugues DESORMAUX (Confidentiel Afrique)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page