AfriquePolitique

Le nouveau Premier ministre Lassina ZERBO serait-il rattrapé par l’affaire sulfureuse Jean Claude Bouda ?

Le nouveau Premier ministre Lassina ZERBO serait-il rattrapé par l’affaire sulfureuse Jean Claude Bouda ?

Le locataire du palais Kosyam a-t-il trouvé le bon cheval ? À peine nommé, le crack de l’OCITE, Lassina ZERBO est cité dans une affaire ‘’sulfureuse’’ dite Manga, un important projet d’investissement immobilier d’un montant de plusieurs dizaines de millions de FCFA dans la ville de Manga, sous la responsabilité et supervision d’alors de l’ex-ministre de La Défense, Jean-Claude BOUDA, qui se trouve être son beau frère. Cette affaire a pris une allure politico-judiciaire et risquerait de mettre mal à l’aise le tout nouveau Sherpa du gouvernement post-crise chaotique d’Inata.

Peine perdue, ergotent bon nombre d’initiés de la vie politique burkinabé. Le tout nouveau premier ministre ZERBO Lassina serait rattrapé par une affaire aux relents judiciaires.

Selon des sources autorisées contactées par Confidentiel Afrique, il est cité dans le dossier BOUDA Jean Claude, ex-ministre de la Défense nationale. Ce dernier se trouve être aussi le beau-frère de l’actuel Chef du gouvernement, nommé il y’a seulement quelques jours pour faire bouger les lignes. Au lendemain de la tragédie sécuritaire d’Inata, le Président Marc KABORE s’était vite attaché les services de Lassina ZERBO pour driver la station primatoriale. Cet ancien haut fonctionnaire de l’Agence des essais nucléaires avait répondu à l’appel. Coup de théâtre !

L’ancien ministre de La Défense, Jean-Claude BOUDA est cité lui aussi dans l’érection d’un important projet immobilier dans sa ville natale de Manga pour un montant d’investissement de plusieurs dizaines de millions de FCFA dont 60 millions de FCFA, mis en apports par l’actuel Chef du gouvernement, selon les propos de l’ex-ministre Jean Claude BOUDA. Lors d’une enquête préliminaire, Jean-Claude BOUDA décoré samedi dernier à l’occasion de la fête de l’indépendance pour ses loyaux services rendus à la nation, avait soutenu que le financement avait été acquis sur fonds propres d’un privé. Beaucoup pensent, sans preuves jusqu’ici, que son beau-frère, l’actuel Premier ministre, qui exerçait de hautes fonctions à L’Agence des essais nucléaires serait l’ordonnateur. Cette affaire dite ‘’joyau de Manga’’ va-t-elle précipiter le départ de Lassina ZERBO. À peine arrivé, le crack Sherpa du gouvernement post-Inata est sur la corde raide, sous les regards impuissants du Président Marc KABORE.

Confidentiel Afrique

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page