Agriculture

Sénégal : vers l’annulation d’un contrat conclu avec le saoudien ACWA Power

Sénégal : vers l’annulation d’un contrat conclu avec le saoudien ACWA Power

Le contrat a été signé entre la Société nationale des eaux du Sénégal et le groupe saoudien le 27 mars dernier, soit quatre jours seulement avant la fin du mandat de l’ex-président Macky Sall.

Le gouvernement sénégalais va rompre un contrat de près de 459 milliards de francs CFA (environ 760 millions de dollars) conclu durant les derniers jours du mandat de l’ex-président Macky Sall avec le groupe saoudien ACWA Power pour la construction d’une usine de dessalement d’eau, a annoncé le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Cheikh Tidiane Dièye (photo), le mercredi 3 juillet 2024.

« Ce projet n’entre pas dans les options stratégiques du gouvernement. Nous avons décidé de ne pas le poursuivre », a déclaré M. Dièye sur le plateau de la chaîne privée locale 2STV.

« Dans trois ou quatre ans, on aura besoin de plus de 400 000 mètres cubes par jour parce que la population de Dakar va augmenter. Le prix de l’eau risque d’augmenter à cause de la technique utilisée et les études environnementales prévues n’ont pas été faites », a-t-il ajouté, qualifiant le projet d’usine de dessalement de « solution à court terme et chère ».

Le contrat de partenariat public-privé (PPP) entre la Société nationale des eaux du Sénégal et le groupe saoudien Acwa Power avait été signé le 27 mars, soit quatre jours avant la fin du mandat de Macky Sall. Il prévoit la construction et l’exploitation d’une usine de dessalement d’eau de mer près du lac Rose à l’est de Dakar, non loin de la côte Atlantique. Cette usine d’une capacité de 400 000 mètres cubes par jour devait vendre l’eau produite à l’Etat sénégalais pour couvrir une partie des besoins croissants du pays.

Africaleadnews

www.africaleadnews.com: Votre site pour la PROMOTION DU LEADERSHIP AFRICAIN

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page