A la uneEconomie

BCEAO : Jean-Claude Kassi Brou annonce une croissance économique de 6,1 % pour l’UEMOA, en 2024

BCEAO : Jean-Claude Kassi Brou annonce une croissance économique de 6,1 % pour l'UEMOA, en 2024

Lors de la réunion du Comité de politique monétaire de la BCEAO tenue ce mardi 4 juin 2024 à Dakar, le gouverneur Jean-Claude Kassi Brou a présenté l’état actuel et les perspectives de l’économie mondiale et régionale ainsi que les décisions clés à examiner par le comité.
 
Le gouverneur de la BCEAO a d’abord indiqué que « le dynamisme de l’activité économique mondiale s’est poursuivi au premier trimestre 2024 », malgré une année 2023 plus résiliente que prévu. Selon les prévisions du FMI qu’il cite, la croissance mondiale devrait atteindre 3,2 % en 2024, un chiffre stable par rapport à 2023. « L’inflation demeure élevée, malgré une orientation à la baisse », a-t-il ajouté. 
 
Il précise que la plupart des banques centrales ont maintenu leurs taux directeurs inchangés, bien que des anticipations de baisse soient prévues pour le second semestre de 2024.
 
En ce qui concerne l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le gouverneur a affirmé que « l’activité économique est demeurée dynamique au premier trimestre 2024, avec une croissance de 5,1 % ». Il a précisé que la bonne tenue de l’activité dans l’ensemble des secteurs laissait présager une croissance robuste de 6,1 % pour l’ensemble de l’année 2024, après 5,3 % en 2023. 
 
« L’inflation s’est située à 2,8 % au premier trimestre 2024, se maintenant dans la fourchette cible [1 % – 3 %] », a-t-il révélé en notant également une baisse de l’inflation sous-jacente à 2,0 %.
 
Le gouverneur a également évoqué l’amélioration de la situation des comptes extérieurs, « bénéficiant de l’évolution favorable des termes de l’échange ». Cette amélioration a été principalement attribuée à « la baisse des cours des produits énergétiques (pétrole) importés et à la hausse des prix de nos principales matières premières exportées (l’or, le cacao, le coton et le caoutchouc) ». 
 
De plus, les mobilisations importantes de ressources extérieures effectuées par certains États au premier trimestre de l’année 2024 ont renforcé cette tendance.
 
Sur le plan du financement de l’activité économique, Jean-Claude Kassi Brou a assuré que « le financement de l’activité économique est convenablement assuré par les banques ». 
 
En effet, « à fin mars 2024, les crédits à l’économie ont augmenté de 5,1 % en rythme annuel » et les crédits directs accordés par les banques aux entreprises privées non financières se sont accrus de 7,4 %.
 
Au cours de cette session, le  Comité de politique monétaire de la BCEAO  devait examiner plusieurs dossiers, dont le rapport sur la politique monétaire dans l’UEMOA. Ce rapport, élaboré par les services de la BCEAO, « donne la synthèse de l’évolution récente de l’environnement international et interne ainsi que les perspectives économiques et financières de l’union ». Il examine également les risques à court et moyen terme et propose des mesures de politique monétaire.
 
Parmi les points inscrits à l’ordre du jour, il y avait aussi « une demande d’admissibilité au guichet de refinancement de la BCEAO des titres émis par un établissement financier à caractère bancaire » et le renouvellement du mandat d’un membre du Conseil national du crédit (CNC) de la Guinée-Bissau.
 
Jean-Claude Kassi Brou a déclaré que « sur la base du point des présences qui m’a été fait, le quorum est atteint et nous pouvons valablement délibérer » tout en lançant ainsi officiellement les travaux de la session.

Africaleadnews

www.africaleadnews.com: Votre site pour la PROMOTION DU LEADERSHIP AFRICAIN

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page