A la uneAfrique

Bassirou Diomaye Faye : « La CEDEAO traverse une période difficile, mais tout n’est pas perdu »

Bassirou Diomaye Faye : "La CEDEAO traverse une période difficile, mais tout n'est pas perdu"

Le Nigeria et le Sénégal se sont engagés à promouvoir la démocratie en Afrique de l’Ouest théâtre de nombreux coups d’Etat, lors de la première visite officielle au Nigeria du nouveau président sénégalais Bassirou Diomaye Faye, a annoncé la présidence nigériane.
 
Les deux pays ont « un intérêt commun pour la démocratie », a assuré le président nigérian Bola Ahmed Tinubu, cité jeudi dans un communiqué de la présidence.
 
Il a exhorté son homologue sénégalais à faire « revenir au bercail » les pays ouest-africains « frères » touchés par des « renversements anti-constitutionnels de gouvernement ».
 
Il faisait référence au Niger, au Burkina Faso et au Mali, pays dirigés par des militaires à la suite de putschs, qui ont annoncé en début d’année leur décision de quitter la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao).
 
Selon le communiqué nigérian, Bassirou Diomaye Faye a dit espérer convaincre, aux côtés du Nigeria, d’autres pays de « revenir et de partager nos valeurs démocratiques communes et ce que nous représentons ».
 
La Cedeao, que préside M. Tinubu, « traverse une période difficile, mais tout n’est pas perdu », a ajouté M. Faye, selon le communiqué.
 
Les deux dirigeants ont aussi dit vouloir s’attaquer à des défis communs, tels la traite des êtres humains et le trafic de migrants.
 
Panafricaniste de gauche, M. Faye, devenu à 44 ans le plus jeune président du Sénégal, a remporté la présidentielle du 24 mars sur la promesse de rupture avec le système en place incarné selon lui par son prédécesseur Macky Sall, qui a provoqué une crise pré-électorale après avoir décrété l’ajournement de la présidentielle en février.
 
« La démocratie constitutionnelle est ce que le Sénégal a prouvé au reste du monde et à l’Afrique. C’est une joie de vous avoir ici », a déclaré M. Tinubu à M. Faye, selon le communiqué.
 
« Nous sommes à un moment critique de l’histoire de la démocratie constitutionnelle, en particulier en Afrique de l’Ouest. Ce que vous avez entrepris, une lutte axée sur la liberté, est remarquable », a ajouté M. Tinubu.

Africaleadnews

www.africaleadnews.com: Votre site pour la PROMOTION DU LEADERSHIP AFRICAIN

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page