A la uneEconomieTransport Aérien

Aucun accident mortel d’aviation civile enregistré en 2023 chez les compagnies africaines (IATA)

Aucun accident mortel d’aviation civile enregistré en 2023 chez les compagnies africaines (IATA)

(Agence Ecofin) – Avec des normes assez strictes appliquées à toute la chaine de valeurs, l’industrie aérienne africaine a progressivement mis en place un système qui en fait le mode de transport le plus sûr. Les quelques accidents graves qui surviennent encore montrent néanmoins la nécessité d’amélioration permanente.

En 2023, les compagnies aériennes africaines n’ont enregistré aucun décès dû à un crash. Cette performance dure même depuis 3 ans pour les avions à réaction, selon l’édition 2023 du rapport sur les performances de sécurité par l’Association du transport aérien international. C’est aussi la 5ème fois au cours des 9 dernières années qu’aucun accident mortel n’a été enregistré chez les transporteurs opérant avec des appareils à turbopropulseurs.

Le ratio global d’accidents est passé de 10,88 par million de vols en 2022 à 6,38 en 2023, soit mieux que la moyenne quinquennale de 7,11. Par ailleurs, dans le cadre des politiques de sécurité de l’OACI, certains indicateurs ont été revus à la hausse, notamment le seuil minimal de mise en œuvre Standards and Recommended Practices (SARPs). Seulement 12 des 54 pays africains atteignent ce nouveau seuil, ce qui indique la nécessité d’améliorations significatives.

Dans les autres régions du monde, le taux de mortalité était également nul à l’exception de l’Asie-Pacifique où un crash a fait 72 morts au Népal en janvier 2023, suite à une perte de coque de turbopropulseur ayant entraîné une perte de contrôle de l’appareil.

A l’échelle mondiale, le ratio d’accidents s’est établi à 0,80 par million de vols en 2023 (1 accident pour 1,26 million de vols), ce qui est une amélioration par rapport au 1,30 de 2022 et qui constitue le chiffre le plus bas depuis plus d’une décennie. Ce ratio est meilleur que la moyenne mobile quinquennale (2019-2023) de 1,19 (soit 1 accident pour 880 293 vols). Le risque de mortalité est passé de 0,11 en 2022 à 0,03 en 2023.

« Les performances en matière de sécurité en 2023 continuent de démontrer que l’avion est le mode de transport le plus sûr. L’aviation accorde la plus haute priorité à la sécurité et cela se voit dans les performances de 2023. Les opérations à réaction n’ont entraîné aucune perte de coque ni aucun décès. L’année 2023 a également été marquée par le risque de décès et le taux d’accidents les plus faibles jamais enregistrés. Cependant, 1 seul accident mortel impliquant un turbopropulseur qui a fait 72 morts nous rappelle que nous ne pouvons jamais tenir la sécurité pour acquise » a déclaré Willie Walsh, le DG de l’IATA.

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page