A la uneSport

CAN-2023 : Passe d’armes entre Chancel Mbemba et Walid Regragui après RDC-Maroc

CAN-2023 : Passe d’armes entre Chancel Mbemba et Walid Regragui après RDC-Maroc

Le Maroc, demi-finaliste de la dernière Coupe du monde au Qatar, affrontait hier dimanche 21 janvier, la République démocratique du Congo (RDC) à la faveur de son deuxième match de poule de la CAN. Les poulains de Walid Regragui n’ont pas pu remporter le gain de la partie face à des Congolais très entreprenants. Les deux équipes se sont séparées sur le score d’un but partout. 

 
« Je lui ai retenu la main, et il a commencé à crier dans tous les sens »
 
A la fin de cette rencontre qui s’est déroulée sous le soleil de plomb de San Pedro, les esprits se sont quelque peu échauffés. On a assisté à des échauffourées entre les joueurs et les staffs techniques des deux équipes. 
 
Tout a commencé par des échanges très tendus entre le capitaine des Léopards Chancel Mbemba et le coach des Lions de l’Atlas Walid Regragui. « Il nous a pris à partie, moi et mon adjoint sur le bord de (la ligne de ) touche avant la fin du match. Il nous a mal parlé. Et Desabre (le coach de la RDC) le sait. Et à la fin, malgré ça, je vais lui serrer la main pour lui dire aussi : « Mais pourquoi tu me parles comme ça ? » Et là, il regarde ailleurs, genre « je ne te serre pas la main ». Je lui ai retenu la main, ça se voit sur les images, et il a commencé à crier dans tous les sens » a expliqué Regragui en conférence de presse.
 
« Je ne croyais pas qu’il allait sortir ce mot-là de sa bouche »
 
Interrogé peu avant, dans la zone mixte, le défenseur de l’Olympique de Marseille, très en colère, a semblé accuser le coach marocain de l’avoir insulté. « Je respecte le coach. La télévision a coupé les vidéos, mais moi j’ai les vidéos. Je n’ai pas besoin de les balancer. Je garde mon silence, c’est mieux. Je suis comme ça. Tout le monde me connaît, je respecte tout le monde. Je n’ai pas besoin de tirer sur quelqu’un, mais la justice de Dieu est là. Quand je joue au football, je joue normalement, je ne suis pas un super joueur. Je ne croyais pas qu’il allait sortir ce mot-là de sa bouche.  » a déclaré Chancel Mbemba. 
 
 Mais quel est ce mot qui a pu mettre M. Mbemba dans tous ses états ? On ne le saura peut-être jamais, puisque Walid Regragui soutient qu’il n’a jamais tenu de propos blessants à l’égard du marseillais.
 
« Il sous-entend que mes propos sont racistes »
 
Dans le même temps, il accuse le joueur congolais de lui prêter des déclarations racistes. « Je n’ai pas aimé ça, car il insinue beaucoup de choses. Donc s’il a des images autres que celles que l’on voit à la télévision, qu’il les sorte avec plaisir. Et il verra exactement ce qu’il s’est passé. En parlant comme il l’a fait, il sous-entend que mes propos sont racistes. C’est malhonnête. Comme il ne parle que de religion dans son discours, qu’il soit un peu honnête avec lui-même », a déclaré le demi-finaliste de la dernière Coupe du monde. 
 
Dans une publication sur les réseaux sociaux, le capitaine du Maroc Romain Saïss  a appelé à l’unité de l’Afrique. « On est tous fiers de représenter l’Afrique. Fiers d’être Africains, peu importe nos origines. Ne nous divisons pas pour des bêtises. Cela reste le foot. Restons unis pour montrer le meilleur visage dans cette CAN et la fraternité qui unit notre continent. Africa United », a exhorté le défenseur d’Al-Shabab.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page