Une sénégalaise confondue avec Nafissatou Diallo de l’affaire DSK menace de porter plainte pour arrêter les médias

Africaleadnews – (Senegal) La Sénégalaise d’origine guinéenne Fatoumata Bah, se disant persécutée et pourchassée par les médias qui la confondent avec Nafissatou Diallo, femme de chambre qui avait porté plainte contre l’ex-patron du Fonds monétaire international (FMI), Dominique Staruss-Kahn, a dit à l’APS ne pas exclure de recourir à la justice pour se sortir de cette ’’situation désobligeante’’.

Mme Bah qui vit dans le Maryland, aux Etats-Unis, et non à New York, lieu de résidence de Nafissatou Diallo, déclare n’être liée « ni de près, ni de loin » à cette dernière.

Elle dit avoir investi avec sa famille dans un immeuble R+4 sis à Liberté 1, à Dakar, un immeuble que la presse attribue à tort à Nafissatou Diallo, certains journalistes allant même jusqu’à rapporter que Mme Diallo avait changé d’identité pour s’installer au Sénégal.

L’immeuble en question a été photographié par les médias concernés, des images publiées sur Internet pour parler de « la nouvelle vie de Nafissatou Diallo ».

Or, Fatoumata Bah affirme qu’elle est propriétaire de ce bâtiment avec sa famille qui en a acquis le titre foncier depuis 2012.

Se sentant pourchassée et en insécurité depuis le déclenchement de cette affaire, Fatoumata Bah, dans une sorte de mise en demeure, annonce ne pas exclure d’ester en justice « contre quiconque tenterait d’insister sur ces faits diffamatoires » portant atteinte selon elle à sa personne et à son honneur.

Mme Bah a déjà saisi le services de la Gendarmerie nationale. Les gendarmes suivent de près cette affaire, indique Ibrahima Ndiaye, chef de la Division chargée de la communication à la Gendarmerie nationale.

Nafissatou Diallo, de nationalité guinéenne, est pour sa part la protagoniste principale de « l’affaire Dominique Strauss-Kahn », également appelée « affaire du Sofitel de New York ».

Il s’agit d’une affaire judiciaire de droit commun consécutive aux accusations d’agression sexuelle, de tentative de viol et de séquestration portées par Nafissatou Diallo contre Dominique Strauss-Kahn, alors directeur général du FMI.

La plaignante était pour sa part employée comme femme de chambre depuis 2008 dans cet établissement dans lequel M. Strauss-Kahn avait commis ces actes le 14 mai 2011, selon Nafissatou Diallo.

Le 10 décembre 2012, une transaction intervient entre les deux parties et clôt définitivement l’affaire du Sofitel de New York.

 

Auteur: aps.sn – APS

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*