Un bon Mondial des Lions, «c’est +0,7% de croissance du Pib»

Africaleadnews – (Senegal) Selon le banquier Seydina Ndiaye, un bon parcours des Lions au Mondial-2018 boosterait la croissance du Pib. Démonstration.

Exemples de la France et de l’Espagne 

«Les retombées économiques d’un bon Mondial-2018 des Lions de la Téranga peuvent considérablement booster le moral des ménages par un bonus économique, soutenu néanmoins par une politique de la demande. La victoire du Sénégal hier sur la Pologne en match de poule de la Coupe du monde Fifa Russie 2018 peut, en effet, se révéler comme une variable importante des déterminants économiques du pays. Outre la liesse populaire et le sentiment de bonheur dans la population, la passion du foot ainsi que ses retombées économiques ont fait l’objet de nombreuses publications dans le monde bancaire et financier.

C’est ainsi que la banque Abn Amro, dans une étude intitulée ‘Soccernomics’, publiée en 2006, a quantifié le gain de Pib d’un pays finaliste de la Coupe du Monde Fifa à +0,7% de croissance PIB, avec un recul estimé à -0,3% du PIB pour le finaliste vaincu. Ces estimations sont corroborées par des résultats empiriques bien illustratifs. Prenons l’exemple de la France : son Pib a bondi entre 1997 et 1998 de +2,3% à +3,5%, avec des impacts considérables sur des secteurs clefs de l’économie francilienne comme le tourisme ou l’hôtellerie. L’Espagne a contenu sa récession (deux trimestres de croissance négative) en 2010, grâce en partie à sa finale remportée lors du Mondial organisé en Afrique du Sud (en 2010, Ndlr) et l’impact sur le moral des ménages espagnols est une piste justificative que le gouvernement Zapatero de l’époque avait avancée.

Impact du Mondial de 2002 sur le Pib au Sénégal 

«Au Sénégal, lors de notre dernière participation à une Coupe du monde en 2002, l’analyse des chiffres montre une forte croissance du Pib passant de 0,7% à +6,7% entre 2002 et 2003, selon les données de la Banque mondiale, soit une hausse de plus de 800% en un an ! La raison économique en est simple. Une belle victoire de l’équipe nationale dope la consommation des ménages en favorisant un bon moral, ce qui, in fine, se traduit par une accélération de la consommation des ménages : achats de TV, de maillots et tous goodies à l’effigie des joueurs de foot, consommation de boissons, pizzas, tirage de journaux, recettes publicitaires des chaînes de Tv et radios, etc. La ferveur populaire en est un puissant levier et tout cela soutient bien ce qu’on désigne comme une politique- d’inspiration keynésienne- de soutien à la consommation. Car  la stimulation de la demande (la consommation) permet d’accroître les richesses produites et le bien-être collectif. C’est le lieu justement de faire le plaidoyer d’une politique efficiente de la demande, année sociale  (décrétée par le Président de la République lui-même) oblige.

Comment profiter de la belle dynamique 

«Une idée pour éperonner cette belle dynamique autour des Lions ? La destruction puis reconstruction aux normes internationales du stade Léopold Sédar Senghor, dans le cadre de l’organisation d’une Coupe d’Afrique des nations. Cela pourrait être un puissant levier de développement économique et culturel, avec une clause de “mieux disant social” imposée aux futurs maîtres d’œuvre et concessionnaires. Cela pourrait renouveler l’image du pays, destination touristique aux nombreuses potentialités et de sa capitale, tout en étant une grande fête populaire, dont les risques devaient être maîtrisés. Ainsi, le nouveau stade LSS deviendrait à la fois un lieu de vie locale, la scène de grandes manifestations sportives, culturelles et festives, ainsi qu’un équipement touristique à part entière, notamment pour le tourisme événementiel et d’affaires. Ainsi, la capitalisation sur ce créneau sportif accompagné d’un sous-jacent de politique de la demande pourrait offrir à notre pays quelques points de bonheur national brut.»

 

Auteur: Youssouf SANÉ – Seneweb.com

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*