Quand Donald Trump s’écrase devant les princes saoudiens

Dans l’affaire de la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, la réaction du président Trump en dit long sur ses liens avec les princes saoudiens et son approche de la politique étrangère.

Le 2 octobre dernier, le journaliste du Washington Post originaire d’Arabie saoudite est entré dans le consulat saoudien à Istanbul. Il n’en est jamais ressorti.

Tous les faits connus dans cette affaire portent à croire que Khashoggi a été brutalement exécuté par une quinzaine d’agents saoudiens qui ont fait l’aller-retour de Riyad sous couvert diplomatique, y compris un médecin légiste proche de la famille royale, spécialiste du dépeçage des cadavres.

« MBS » impliqué

Selon toute vraisemblance, l’attentat a été commandé par le prince Mohammed ben Salmane. Force montante du régime, « MBS » jouit d’une réputation surfaite de réformateur et il était régulièrement critiqué par Khashoggi.

journaldemontreal.com

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*