Présidentielle-2019 : « Le pouvoir ne peut pas justifier un 54% dès le premier tour »

Africaleadnews – (Senegal) « Au vu de la nature de l’élection présidentielle (de 2019), il est absolument indispensable qu’il y ait un minimum de candidatures en opposition à celle de Macky Sall, propose Abdoul Mbaye, invité de l’émission « Objection » de Sud fm de ce dimanche. Je dis cela parce qu’en matière de vote, les reports ne pas toujours parfaits, ils ne se font pas toujours à 100%. »

L’ancien Premier ministre ajoute aussi qu' »il est important que chaque candidat d’une certaine envergure fasse le plein des voies pour réussir à imposer un second tour. Mais il est également important que cela soit un second tour d’alliance totale entière contre le candidat Macky Sall. »

Pour le président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act, opposition), la réélection du président Sall dès le premier tour n’est pas envisageable.  « Il y a des choses que les Sénégalais ne vont pas accepter, justifie-t-il. Et encore avec l’aide de tous ceux qui étaient sur les listes législatives, vous ne pouvez même pas atteindre 50 % et tout d’un coup pendant la présidentielle alors que la situation du Sénégal s’est dégradée, vous ne pouvez pas justifier un 54% ».

Seneweb

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*