Plaidoyer pour le renforcement des moyens du village des tortues

Le conseiller technique du ministre de l’Environnement et du Développement durable, le colonel Racine Diallo, a plaidé pour le renforcement des moyens financiers alloués à la Réserve botanique de Noflaye qui abrite le village des tortues.

« Dans l’avenir, cette réserve doit davantage recevoir des financements pour pérenniser les emplois et les renforcer. C’est un village certes, mais qui a une renommée internationale et la communication doit être davantage renforcée pour permettre aux jeunes élèves du Sénégal de venir découvrir la localité de Noflaye », a déclaré le colonel Diallo lors de l’inauguration du mur de clôture de 700 m financé et construit entièrement par Eiffage Sénégal.

Selon M. Diallo, cette initiative pourrait permettre au village des tortues de Noflaye de jouer pleinement son rôle.

La construction entière par Eiffage Sénégal du mur de clôture de la réserve botanique de Noflaye a été magnifiée par le conseiller technique du ministre de l’Environnement qui a soutenu qu’avec ce mur, la sécurité du village des tortues et celle des populations riveraines seront renforcées.

« On nous a même signalé des cas de morsures de serpent et il y a parfois mort d’homme ; ce qui est regrettable. Mais, avec ce mur, tout cela sera dépassé et le village va connaître une nouvelle configuration », a indiqué Racine Diallo.

De son côté, Mme Sophie Lô, coordonnatrice Qualité, sécurité, environnement d’Eiffage Sénégal et marraine du projet, cet accompagnement du village des tortues entre dans le cadre de la politique de la Responsabilité sociétale de l’entreprise (Rse) de la société, notamment avec la place importante qu’occupe le développement durable.

Mieux, a expliqué Mme Lô, « le village des tortues reçoit les étudiants en Master et en Doctorat qui viennent étudier les espèces animales et végétales qui sont sur le site « .

« C’est un partenariat public-privé très important et nous allons essayer de continuer cette collaboration via le financement d’un certain nombre d’activités », a-t-elle ajouté. C’est par l’entremise de la maison mère, sise en France et qui a déjà appuyé un village des tortues dans ce pays, que la collaboration avec le village de Noflaye a été établie.

Au nom du personnel du village des tortues, Pape Samba Gaye a soutenu qu’avec la construction de ce mur « une vieille doléance » vient d’être résolue.

« Nous espérons qu’avec ce mur non seulement nous pourrons recréer la végétation originelle qui était là au départ, mais aussi permettre à la population de dormir tranquillement », a-t-il indiqué.

Pour rappel, ouverte depuis 2001, la réserve botanique de Noflaye accueille les tortues saisies par les autorités ou rendues par des particuliers. Aujourd’hui, les tortues sont estimées à 144 réparties en sept espèces différentes. La plus vieille tortue du village, surnommée Mao Tsé-toung, est aujourd’hui âgée de 117 ans.

Moctar FICOU / VivAfrik

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*