Les petites notes crispées de Jean-Yves Le Drian au Quai D’Orsay sur son voyage d’Abidjan

Le voyage du patron de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian en Côte d’Ivoire la semaine dernière, a permis au Quai D’Orsay de prendre la température d’avant la présidentielle 2020. Sans le Président Ouattara sur le ring. Le cas SORO, le syndrome sécuritaire, tension entre le régime et le Patriarche Bédié, inquiètent Paris.

Une gueule de bois au Quai D’Orsay. Selon des sources diplomatiques autorisées parvenues à Confidentiel Afrique, le ministre français des Affaires Étrangères, de retour vendredi en France, dans son compte rendu à l’Elysée et à la cellule africaine Du Quai D’Orsay, note des « frictions » entre les acteurs de la sphère politique ivoirienne, faisant référence à la rupture de l’alliance OUATTARA-Bédié. La note révèle selon nos informations cette crainte émise par une frange de ressortissants français établis en Côte d’Ivoire quant au climat politique avant la fin de mandat du Président Alassane Ouattara.

 

L’isolement de SORO inquiète Paris

Le ministre Yves Le Drian, dans ses notes évoque, le mutisme et l’isolement de Guillaume SORO des activités du RDR. << Il s’est fait discret depuis un peu de temps, ses rapports sont pas au beau fixe avec le haut establishment du régime. Son silence sur des sujets importants de la vie politique du pays est constaté.>> révèle la note diplomatique de Jean-Yves Le Drian.

La tension tendue entre BEDIE et Ouattara inquiète aussi le Quai D’Orsay.

 

Par Boubker BADRI – http://confidentielafrique.com

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*