Le tour de com’ des émissaires du PUDC en France

Africaleadnews – (France) Afin de vendre aux Sénégalais de l’extérieur les réalisations du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC), et de s’enquérir de leurs doléances en vue de l’exécution de la seconde phase du programme, le ministre de tutelle, Souleymane Jules Diop, a dépêché en France une équipe de son cabinet conduite par Mahammadou Lamine Bara Cissé « Baresi ». C’est la première étape d’une tournée qui se poursuivra ailleurs dans la diaspora, d’ici la fin de l’année.

 

« Baresi » est de retour en France. Pas pour s’y réinstaller. Mais pour exécuter une mission du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC), en sa qualité de Conseiller technique du ministre Souleymane Jules Diop.

Mouhammadou Lamine Bara Cissé de son vrai nom est accompagné dans cette mission par le chargé de communication du ministre, Djibril Seck. Ils viennent de boucler une tournée à Paris et à Lyon, du 23 août au 01 septembre 2018.

« L’objectif de cette visite est de vulgariser les importantes réalisations du Programme d’Urgence de Développement Communautaire (PUDC) auprès des Sénégalais établis en France », lit-on sur le communiqué parvenu à Afrique Connection.

« En deux ans de mise en œuvre, cet ambitieux programme du Chef de l’Etat a radicalement changé le visage du monde rural d’où sont originaires la plupart des Sénégalais de la Diaspora dont l’apport est considérable pour le développement du pays et de leurs localités », souligne le texte.

À Paris, première étape de la tournée hexagonale, les émissaires du PUDC ont tenu une rencontre avec des Sénégalais de la diaspora, au consulat du Sénégal à Paris, le vendredi 24 août. Une vingtaine d’associations avaient, ce jour-là, répondu à l’appel, nous assure t-on.

Le lendemain, ils ont rencontré la Fédération des associations des Casamançais de l’extérieur, puis des représentants de dahiras.

Ensuite, le Conseiller technique et le chargé de com’ de Souleymane Jules Diop  ont mis le cap sur Lyon. Là-bas, ils ont rencontré de la région et regroupé dans l’association SOPE.

À chaque fois, les envoyés spéciaux de Souleymane Jules Diop, après avoir présenté les réalisations du PUDC dans sa première phase, et appelé la diaspora à s’approprier des possibilités que leur offre le service, ont également recueilli leur doléances.

Le problème de la salinisation, qui constitue un véritable frein pour le développement optimale des activités agricoles, notamment dans des zones comme la Casamance (sud), est souvent revenue dans les discussions, explique Mohamadou Lamine Bara Cissé, dans un entretien-bilan avec Afrique Connection.

Ce dernier de souligner que « des investisseurs ont fait des suggestions qui peuvent apporter une touche nouvelle dans la seconde phase » du PUDC.

La délégation a également été reçue à l’ambassade du Sénégal à Paris. Le maître des lieux, Bassirou Sène, leur aurait aussi soufflé des pistes de réflexions dans le sens d’accroître les résultats du programme, notamment à l’endroit de la diaspora qui cherche à investir au pays.

Après l’étape française, la tournée de vulgarisation des réalisations du PUCD, ou tournée de communication, c’est selon, se poursuivra prochainement dans la diaspora. D’ici la fin de l’année, il est attendu que des équipes de Souleymane Jules Diop sillonnent, cette fois, l’Italie et les États-Unis.

Thierno DIALLO, Afrique Connection

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*