Le maire de Montreuil dort au « foyer des Maliens » et dénonce les conditions de vie indignes

Patrice Bessac, le maire de Montreuil, a dormi dans la nuit de jeudi à vendredi au foyer des travailleurs migrants de la rue Bara à Montreuil. Il dénonce l’inaction de l’Etat, qui a promis de détruire et reconstruire ce foyer, vieux de 50 ans, et aux conditions de vie indignes.

Patrice Bessac a publié une vidéo pour dénoncer les conditions de vie dans le foyer Bara de Montreuil
Patrice Bessac a publié une vidéo pour dénoncer les conditions de vie dans le foyer Bara de Montreuil – capture d’écran Youtube

Montreuil, France

« Bonjour, je m’appelle Patrice Bessac« . Jeudi soir, Patrice Bessac, maire (PCF) de Montreuil, en Seine-Saint-Denis, a publié une vidéo, dans laquelle il se filme au foyer Bara, foyer pour travailleur migrants ouvert en 1968 dans le Bas Montreuil et qui accueille une grande majorité de maliens. Le maire a choisi de dormir sur place, « dans le réfectoire« , raconte-t-il au micro de France Bleu Paris, pour dénoncer des « conditions révoltantes« . « J’ai envie de vous le montrer car il faut que cela bouge » dit-il sur sa vidéo, destinée à bousculer les services l’Etat, qu’il doit rencontrer mardi sur ce dossier.

« J’ai vu des souris et des rats passer, des gens dormir dans les escaliers : des conditions de vie terribles, nous sommes dans un taudis » dénonce-t-il au micro de France Bleu Paris. Cette visite, « c’est un honneur pour nous, on le remercie beaucoup » commente Toumany Traoré, le représentants des habitants du foyer.

« J’ai la rage » – Patrice Bessac, maire de Montreuil

Un protocole signé en 2013, toujours pas respecté

En 2013, un « protocole de desserrement du foyer » a pourtant été signé avec la ministre du Logement de l’époque, Cécile Duflot et le gestionnaire du foyer Coallia. Il prévoyait la construction de quatre nouveaux foyers plus petits. Deux d’entre eux ont été livrés, permettant à certains résidents d’y vivre désormais et deux autres seront bientôt construits.

Le protocole prévoyait aussi la destruction et la reconstruction sur le même site du foyer historique. Le nouveau foyer devait être livré en 2018. A l’heure actuelle, 250 à 300 personnes y vivent encore, dans des conditions indignes.

Le maire dénonce l’inaction de l’Etat

« C’est l’Etat qui bloque et une bureaucratie absurde » dénonce Patrice Bessac.

ECOUTER – Le maire de Montreuil a filmé les conditions de vie dans le foyer Bara

Le maire a donc proposé de déplacer les résidents du foyer dans des locaux inoccupés de l’AFPA, qui appartiennent à l’Etat, le temps de réaliser ces travaux, ce qui a été refusé.  « Voila deux ans que je propose cette solution qui permettrait à ces personnes humaines d’avoir de nouveaux logements et que nous respections l’engagement moral pris avec eux » dénonce Patrice Bessac. « Nous avons une solution (…), c’est l’Etat qui bloque et une bureaucratie absurde! » ajoute l’élu, qui dit avoir « la rage« .

Ce vendredi, le maire a pris un arrêté d’extrême urgence pour risque grave de sécurité, qui interdit théoriquement l’occupation du bâtiment. Pour le moment, la préfecture de Seine-Saint-Denis n’a pas répondu à notre sollicitation.

francebleu.fr

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*