ACEP

L’assistant juridique de la Banque et ses 13 acolytes pompent 69 millions

 

Africaleadnews – (Senegal) La Division des investigations criminelles (Dic) a déféré depuis vendredi dernier 13 clients de l’Alliance de crédit et d’épargne pour la production (Acep) et un employé de ladite Banque, Amadou Diop Fall. D’ailleurs, ils ont bénéficié encore hier, d’un deuxième retour de parquet et feront face au procureur aujourd’hui. Des sources judiciaires renseignent qu’ils risquent tous d’être envoyés à la prison de Rebeuss pour association de malfaiteurs et complicité de détournement.

L’on en sait un peu plus sur le détournement à l’Alliance de crédit et d’épargne pour la production (Acep) dont un seul employé fait partie des personnes arrêtées. En effet, Amadou Diop Fall, assistant juridique avait réussi à confectionner de faux documents de garantie avant de faire bénéficier à ses complices de prêts à l’Institution financière. Par ces manœuvres frauduleuses, il avait réussi à soutirer 69 227 469 F Cfa à l’Acep. Son modus operandi consistait à soustraire frauduleusement des cartes grises de voiture ou d’autres objets de gages des clients de l’Acep pour les garantir au nom d’autres personnes, en imitant les signatures des propriétaires légitimes. Pour «légitimer» son acte, il allait faire la légalisation à la mairie de Dakar. Une fois les documents réunis, le prêt des faux clients est accordé en un temps record. Le deal a été divulgué par un client de l’Acep, que l’Institution avait sommé de respecter les échéances de son prêt. Sans tarder, le client en question alerte l’Acep, pour dire qu’il n’a jamais sollicité un prêt pour la période indiquée. Des arguments qui ne pouvaient pas convaincre le patron de l’Acep, Mayoro Loum, à cause des pièces qui ont motivé les prêts à l’agence de Dakar. C’est ainsi que Amadou Diop Fall, assistant juridique, a été convoqué pour tirer cette histoire au clair. Soumis à un interrogatoire serré par le directeur général de l’Acep, Amadou Diop Fall avoue son crime financier. Pis, il liste les noms de ses complices. Aussitôt après, le directeur général de l’Acep fait constater la faute lourde de son employé, avant de signer la lettre de licenciement. Sur cette même lancée, il ordonne au responsable juridique de l’Acep, Babacar Seck, de déposer une plainte à la Division des investigations criminelles (Dic) pour avoir de plus amples informations sur l’ampleur du crime financier de l’ex-assistant juridique de l’Acep.

Amadou Diop Fall et 13 acolytes arrêtés par la Dic

En collaboration avec la Dic, une souricière a été tendue à l’ex-assistant de l’Acep. On lui a fait croire qu’il pouvait revenir faire des propositions à la direction avant d’être réintégré. Sans tarder, il débarque sur les lieux, où l’attendaient des éléments de la Dic. Une fois dans les locaux, il reconnait tous les faits et balance ses complices. Ces derniers, au nombre de 13, ont soutiré 69 millions Cfa à l’Acep. Il s’agit de P. I. Fall, 3 millions Cfa, A. Seye, 8 millions, N. A. Anne, 9,5 millions, M. Pene, 9 millions, B. Diouf, 6 millions, C. Diop, 5 millions, K. Diop, 9,5 millions, M. Cisse, 8 millions, D. Ndoye, 5 millions, S. Ngom, 6 millions, W. Mane, 6 millions S. Coly, 6 millions, A. Diop, 7 millions. Toutes ces personnes sont poursuivies pour association de malfaiteurs. D’ailleurs, sachant la gravité des faits, des parents de certains d’entre eux accourent vers l’Acep pour effectuer des versements. Seules deux personnes P.P.K et A.A.D, qui avaient contracté respectivement des prêts de 8 millions et 9,5 millions, ont été libérés, pour avoir confirmé être les auteurs légitimes des prêts et des garanties. Ce qui a finalement porté le préjudice à 69 millions Cfa, en lieu et place de 77 millions Cfa. Suite à un deuxième retour de parquet, ils seront présentés au procureur aujourd’hui mardi et risquent la prison, pour avoir agi en parfaite collaboration avec l’ex-assistant de l’Acep.

L’OBS

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>