L’Allemagne et l’Arabie saoudite tentent d’apaiser leur brouille diplomatique

Près d’un an après le début d’une brouille diplomatique, l’Allemagne et l’Arabie saoudite ont renoué le dialogue en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, en ce début de semaine à New York. Riyad va renvoyer son ambassadeur à Berlin. Il avait été rappelé.

C’était en novembre dernier. Le chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel donnait une conférence de presse aux côtés de son homologue libanais. Des spéculations circulaient sur un enlèvement du Premier ministre Saad Hariri par l’Arabie saoudite. Le ministre allemand des Affaires étrangères avait alors évoqué « la politique étrangère aventurière » de Riyad.

Cette déclaration a provoqué la colère des intéressés, qui ont par la suite rappelé leur ambassadeur en Allemagne. Angela Merkel a bien tenté de calmer le jeu, mais en vain. L’Arabie saoudite exigeait des excuses. Berlin s’y opposait. Le nouvel ambassadeur allemand sur place attendait depuis des semaines son accréditation ; les milieux économiques regrettaient une baisse des contrats avec Riyad.

« Malentendus »

La réconciliation a été scellée par les deux ministres des Affaires étrangères en marge de l’Assemblée générale des Nations unies. L’actuel chef de la diplomatie allemande Heiko Maas a évité de formuler des excuses en bonne et due forme, mais sa déclaration y ressemble beaucoup : « Nos relations ont été illustrées ces derniers mois par des malentendus qui contrastent fortement avec nos liens par ailleurs forts et stratégiques et nous le regrettons sincèrement. Nous aurions dû être plus clairs dans notre communication. »

L’Arabie saoudite va donc renvoyer son ambassadeur à Berlin. Heiko Maas est invité à Riyad. La semaine dernière, le feu vert avait été donné pour la livraison d’armes allemandes à ce pays. L’Arabie saoudite entretient des relations diplomatiques compliquées avec un certain nombre de pays en raison d’accusations de violations des droits de l’homme. Dernier exemple en date, les sanctions adoptées par Riyad contre le Canada.

 

Auteur: rfi – Webnews

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*