Instruments de tarification carbone : le Sénégal s’en sort

Le Sénégal a su tirer son épingle du jeu en disposant d’un portefeuille riche de projets enregistrés assez considérables au titre de ce mécanisme dans le domaine de l’énergie notamment.

Ces résultats significatifs ont été obtenus grâce à l’implication du secteur privé. En effet, des actions d’envergure ont pu être menées sur la substitution partielle de la houille par la graine de jatropha (Tabanani) dans la production de ciment, l’amélioration du rendement des chaudières par cogénération, la mise en service des centrales à énergies renouvelables injectées au réseau, la promotion et diffusion des techniques d’efficacité énergétique dans les bâtiments, la valorisation énergétique des déchets d’abattoirs ou des boues de vidange.

La mise en œuvre de ces actions concrètes a jeté les bases de la mise en place d’une politique de développement sobre en carbone.

Selon la Banque mondiale, il existe beaucoup d’initiatives de politiques publiques visant à donner un prix au carbone. Ces dernières années, il est noté une montée en puissance de ces dispositifs, avec aujourd’hui près de 20 % des émissions mondiales couvertes par un prix sur le carbone.

Les pays en développement ne sont pas en reste dans ce processus de mise en place de politique de tarification carbone appropriée à leur circonstance nationale. En effet, la Chine va lancer son système d’échange de quotas carbone à partir de 2020 à l’échelle nationale, l’Afrique du Sud va bientôt débuter la mise en application de sa taxe carbone portant sur la combustion de combustible fossile et des processus de transformation industrielle, la Cote d’Ivoire a déjà finalisé son étude d’opportunités sur les instruments carbone.

Mame Thierno Dieng, ministre de l’environnement et du développement durable qui a présidé l’atelier de démarrage de l’étude sur les instruments de tarification carbone au Sénégal a fait savoir que  » les défis qui nous attendent sont énormes mais surmontables. J’en appelle par conséquent à votre sens de dynamisme, de responsabilités et d’implication de toutes les parties prenantes afin de mener ce processus, bien à terme. »

IGFM

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*