Innovation : Maurice, toujours leader en Afrique

Africaleadnews – (Senegal) Malgré un recul de quatre places par rapport à son classement de 2015, l’île Maurice reste toujours le pays leader en Afrique en termes d’innovation technologique.

L’Indice mondial de l’innovation, conçu conjointement par l’Université de Cornell aux Etats-Unis, l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD) en France et  l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), a livré le 15 août dernier le classement 2016 de 128 pays, scrutés selon 82 indicateurs. Située en 53ème position, Maurice précède d’une seule place l’Afrique du Sud (54ème) mais reste loin devant le Kenya (80ème), le Rwanda (83ème), le Mozambique (84ème), le Botswana (90ème), la Namibie (93ème) et le Malawi (98ème).

L’Afrique sub-saharienne se distingue en 2016

Depuis 2012, l’Afrique sub-saharienne compte davantage de pays que toute autre région au monde dans le groupe des bons élèves de l’innovation – ceux qui ont réalisé des performances technologiques au-delà des attentes liées à leur niveau de développement. Selon les données du rapport, le Kenya, Madagascar, le Malawi, le Mozambique, le Rwanda et l’Ouganda « se sont distingués » cette année. A tel point que les bons scores que ces pays ont enregistré pour les indicateurs relatifs aux institutions, à la sophistication commerciale et à la production technologique les ont propulsé au niveau des pays d’Asie centrale et du Sud. Chemin faisant, ils ont même dépassé les Etats du Maghreb et de l’Asie occidentale.

Ces différents pays d’Afrique sub-saharienne se sont notamment appuyés et ont amélioré les démarches liées à la création d’entreprise et de business modèles. Maurice, le meilleur perforateur africain, se détache en particulier sur les critères de stabilité politique et d’efficacité gouvernementale, de cadre règlementaire, propice à un climat des affaires porteur – dont la facilité à payer les impôts. En revanche, et c’est ce qui a causé son recul au classement 2016, l’île pêche toujours en matière de niveau des investissements dans la recherche et développement et de leur part dans le PIB. D’autres facteurs structurels, tels que le pauvre classement des universités au niveau mondial ou un marché intérieur restreint, handicapent la progression mauricienne. Plus généralement, les concepteurs de l’indice suggèrent aux pays d’Afrique sub-saharienne d’investir davantage dans les ressources humaines, la recherche et les infrastructures. Un défi encore immense dans un contexte actuel marqué un ralentissement de la croissance économique.

revue-afrique.com

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*