Guerre commerciale Chine-Etats-Unis: l’acharnement de Donald Trump

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis continue de s’intensifier. Une nouvelle salve de sanctions américaines annoncées la semaine dernière contre la Chine entre en vigueur ce lundi 24 septembre. Cette fois, Donald Trump impose des taxes douanières de 10% sur 200 milliards d’importations chinoises qui atteindront progressivement 25% d’ici janvier. Et ce en plus des droits punitifs déjà imposés cet été sur 50 autres milliards d’importations chinoises. En représailles, la Chine annonce de nouveaux droits de douane sur 60 milliards de dollars de biens américains. L’administration Trump se dit convaincue de gagner cette guerre commerciale. Mais aux Etats-Unis de plus en plus de voix s’inquiètent des conséquences de ce bras de fer avec Pékin sur l’économie américaine.

Au total, écrit notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve, Donald Trump a déjà imposé des taxes douanières sur la moitié des importations chinoises aux Etats-Unis. Le président américain, porté par une forte croissance, ne montre aucun signe d’infléchissement. Ce dimanche son chef de la diplomatie se disait même convaincu que les Etats-Unis finissent par gagner cette guerre commerciale. Washington espère ainsi forcer Pékin à rééquilibrer sa balance commerciale avec les Etats-Unis en ouvrant son marché aux entreprises américaines.

L’économie va-t-elle ralentir ?

Mais selon les analystes de la banque Morgan Stanley, ce bras de fer protectionniste censé protéger l’économie américaine pourrait bien finir par la ralentir d’au moins 0,1% cette année. Et les entreprises américaines s’inquiètent de plus en plus.

Début septembre le géant de la grande distribution Wallmart prévenait qu’il serait sans doute contraint d’augmenter ses prix sur un large éventail de produits de consommation courante frappés par des mesures douanières de rétorsion chinoises. Fin août, près de 400 entreprises dépendantes de ces importations chinoises ont d’ailleurs été auditionnées par l’administration américaine et ont obtenu la levée des sanctions sur 300 produits venus de Chine.

Les fermiers américains, victimes du bras de fer

Autre secteur touché par les représailles chinoises, l’agriculture. Fin juillet, Donald Trump décidait en urgence le déblocage de 12 milliards de dollars d’aide pour les fermiers américains, victimes eux aussi de ce bras de fer inédit entre les deux principales puissances économiques de la planète.

Et cette bataille commerciale entre les deux premières puissances de la planète a poussé l’agence de notation Fitch à abaisser « sensiblement » ses prévisions de croissance du PIB mondial pour 2019.

Un livre blanc chinois

C’est finalement une heure après l’entrée en vigueur des nouvelles sanctions américaines, dit notre correspondant en ChineStéphane Lagarde, que l’agence Chine nouvelle a diffusé un livre blanc du Conseil d’Etat destiné, à « clarifier les faits sur les relations économiques et commerciales sino-américaines. »  Côté chinois, visiblement les choses sont on ne peut plus claires : Washington est accusé d’employer des « tactiques » de « harcèlement commercial » et de vouloir « intimider économiquement » la Chine ».

Un message en six parties de 36 000 caractères qui rappelle que les barrières douanières américaines ont « fortement miné » les liens économiques bilatéraux et que cette guerre des porte-conteneurs menace directement l’ordre commercial mondial. C’est ici la première déclaration complète et officielle du gouvernement chinois sur ces frictions commerciales entre les deux premières économies du monde. Un livre blanc dans lequel Pékin appelle à la coopération sans trop y croire. Peu d’experts chinois croient aujourd’hui à une éclaircie avant la fin des élections de mi-mandat aux Etats-Unis. La délégation du vice-premier ministre chinois Liu He a annulé son déplacement à Washington cette semaine.

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*