Groupe Consultatif de Paris : La BAD casque 1358 milliards

Africaleadnews – (Senegal) La Banque africaine de développement (Bad) a été la première institution à consentir un financement pour la 2e phase du Plan Sénégal émergent (Pse).

Dans une allocution, le vice-président de la Banque, Akinwumi Adesina, a annoncé que son institution a décidé de consentir un financement de 1158 milliards, soit 41% du montant sollicité par le Sénégal. Elle a également décidé de débloquer une somme de 200 milliards pour financer des projets du secteur privé, soit au total 1358 milliards.

Il faut dire que les partenaires traditionnels de l’Etat  du Sénégal sont presque tous présents au siège de la Banque mondiale.

La Banque mondiale, le Fonds monétaire international (Fmi), la Banque ouest-africaine de développement (Boad), la Banque africaine de développement (Bad), la Banque islamique de développement (Bid), le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud),  le Japon, la Chine, la France… sont tous présents.

Cette présence massive de bailleurs est, en partie, le résultat du «road show» effectué par le ministre des Finances et ses collaborateurs au cours de ces dernières semaines. Amadou Bâ avait sillonné le monde à la rencontre des partenaires financiers sénégalais. Le périple l’avait conduit en France, en Arabie Saoudite…

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*