135345: La centrale syndicale Dynamique unitaire a démontré sa capacité de mobilisation le 11 juillet à Libreville

Gabon: Mesures d’austérité : La riposte des syndicats

Africaleadnews – (Gabon) Dynamique unitaire, centrale regroupant plusieurs syndicats du secteur public au Gabon, a organisé une grande rencontre le 11 juillet 2018 pour réagir aux mesures d’austérité annoncées par le gouvernement.
Les agents du secteur public sont venus en masse assister au meeting tenu par les syndicalistes au rond-point d’Awendje, dans le 4e arrondissement de Libreville. Il s’agissait pour les leaders syndicaux de réagir suite à l’annonce du gouvernement gabonais de procéder à la réduction des salaires et au gel des recrutements et avancements pendant une période de trois ans. Les agents de l’Etat gagnant plus de 650 000 francs CFA devraient voir leur rémunération réduite de 15%. Des mesures qui à priori ne rencontrent pas l’assentiment des syndicats du secteur public. « Nous devons les refuser, nous opposer à leur application », a lancé le président de la centrale syndicale Dynamique unitaire, Jean Rémy Yama. Ce dernier accuse le gouvernement d’avoir fait de mauvais choix conduisant ainsi le pays dans une crise sans précédent.  » Nous ne sommes pas responsables de la banqueroute du pays. Ce sont les recrutements anarchiques qui sont à l’origine de l’explosion de la masse salariale », a-t-il soutenu. La masse salariale des agents de l’État, estimée à 710 milliards de francs CFA a en effet connu une augmentation vertigineuse ces dernières années. Les chiffres du ministère du budget laissent apparaître un bond de plus de 300 milliards de francs CFA en dix ans. Il est reproché aux gouvernants d’avoir opéré des recrutements massifs, jugés non prioritaires, dans l’armée et la police.
Pour empêcher l’application des mesures d’austérité touchant les agents publics, la principale centrale syndicale au sein de laquelle ils sont regroupés appelle à la mobilisation. « Dynamique unitaire qui est aujourd’hui en mode revendication va basculer en mode combat », a déclaré Jean Rémy Yama, avant d’annoncer la tenue d’une marche de protestation dans les prochains jours. Le gouvernement qui fait de la réduction de la masse salariale une nécessité continue de chercher les moyens pour faire passer la pilule.  » Notre objectif est de la ramener à 400 milliards de FCFA en 3 ans », a déclaré récemment le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet. Et pour y arriver, les institutions du pays ont choisi la voie de l’exemple. Le président de la République Ali Bongo Ondimba s’est ainsi débarrassé de 40% des membres de son cabinet alors que les cabinets des membres du gouvernement ont subi un dégraissage de 50%. Le budget de toutes institutions constitutionnelles a également été réduit de 15%. Mais les fonctionnaires jugent tous ces efforts insuffisants et demandent que des mesures fortes soient prises, concernant la réduction du train de vie de l’État et la suppression des agences et institutions jugées inutiles.

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*