Erdogan et Déby signent cinq accords à N’Djamena

Les présidents Recep Tayyip Erdogan (Turquie) et Idriss Déby Itno (Tchad) ont signé mardi cinq accords au terme d’une visite d’un jour du dirigeant turc à N’Djamena, une première dans le pays qui revêt une forte connotation économique.

Des accords relatifs à l’impôt sur le revenu, la coopération en matière de jeunesse et sports, la coopération technique et de développement, la promotion et la protection des investissements et la coopération dans le partage d’informations et d’archives diplomatiques, ont été signés par les deux présidents, selon un communiqué.

>> Lire aussi : Première visite d’Erdogan au Soudan pour une signature d’accords commerciaux et militaires

Le Tchad a aussi sollicité l’engagement de la Turquie dans la recherche et l’exploitation pétrolière, alors que le gouvernement tchadien négocie depuis plusieurs mois avec l’entreprise suisse Glencore au sujet de prêts gagés sur le pétrole tchadien et concernant une restructuration de dette s’élevant à 1 milliard de dollars.

View image on TwitterView image on TwitterView image on TwitterView image on Twitter

After completing a very successful visit to , we arrived in  with a delegation headed by President @RT_Erdogan

Les deux dirigeants se sont félicités de la parfaite convergence de vues entre les deux pays sur les questions internationales, notamment le terrorisme et le conflit israélo-palestinien.

Concernant Jérusalem, les deux délégations estiment que les décisions « unilatérales et illégales » sont « inacceptables et nulles ».

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, à gauche, serre la main du président tchadien Idriss Deby, à son arrivée à N'Djamena, Tchad, 26 décembre 2017. AFP PHOTO / Brahim ADJI

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, à gauche, serre la main du président tchadien Idriss Deby, à son arrivée à N’Djamena, Tchad, 26 décembre 2017. AFP PHOTO / Brahim ADJI

Les deux délégations ont mis l’accent sur la condition principale pour la paix et la stabilité dans la région, de la création de l’Etat de Palestine indépendant et souverain, avec une intégrité géographique et ayant pour capitale Jérusalem-Est dans les limites des frontières de 1967.

Elles ont souligné que la déclaration de Washington sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël pourrait avoir des répercussions négatives sur la paix et la stabilité dans la région et comporterait un risque de détruire complètement les fondements pour la paix.

Le Tchad a été placé fin septembre sur la « liste noire » des Etats-Unis, interdisant l’entrée sur leur territoire à tout ressortissant tchadien.

Idriss Déby Itno a aussi demandé l’engagement de la Turquie dans deux grands projets: la construction de l’aéroport de Djermaya et du pont sur le Chari.

En marge de cette visite, un forum économique, auquel ont participé des entreprises et des hommes d’affaires tchadiens ainsi qu’une centaine d’hommes d’affaires turcs, a été organisé.

Le chef de l’Etat turc était accompagné d’une dizaine de ministres, dont ceux de la Défense et des Affaires étrangères, et d’hommes d’affaires.

Avant N’Djamena, M. Erdogan a séjourné au Soudan pour une « visite historique », marquée par la signature d’une douzaine d’accords bilatéraux. Il est attendu ensuite en Tunisie, troisième et dernière étape de sa tournée.

La Turquie est également au coeur des rivalités régionales autour de la crise en Libye (voisine du Soudan, du Tchad et de la Tunisie), en tête des préoccupations sécuritaires pour le président Déby.

Avec AFP

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*