Entretien exclusif avec Madame Aïssata Sidibé/Kone, Présidente du Club des dirigeants de Banques

 

Africaleadnews – (Tunis) Les dirigeants de banques africaines tiennent les 25 et 26 juin 2018 à Tunis le Forum d’été du Club des dirigeants de banques d’Afrique. Portée par ses pairs à la tête du club depuis février 2018, Madame Aïssata Sidibé/Kone, Présidente du club et par ailleurs Directrice Générale de Coris Bank International Mali, livre tout à cette occasion, dans l’entretien qui suit. Lisez plutôt !

 

 

ECODAFRIK : Vous êtes à la tête du Club des Dirigeants de Banques d’Afrique il y a un peu moins d’une année. Comment se porte-t-il à ce jour ?

Aïssata Sidibé/Koné : Depuis le 8 février, trop court pour faire un bilan mais ce que je peux vous dire c’est que le club se porte très bien. De plus en plus de membres de diverses sous régions. De plus en plus de mise en relation entre membres. Des thèmes de nos forums qui répondent aux véritables enjeux et défis qui se posent à notre profession. Tout cela atteste du dynamisme de notre club.

Nous allons bientôt célébrer le 30 ième anniversaire du Club qui sera l’occasion pour notre structure de se poser un certain nombre de questions sur notre mission, sur notre positionnement et sur notre programme de travail. Nous allons le faire sur une base participative à partir d’un questionnaire où tous les membres auront à se prononcer sur ces questions-là.

 

Le Club tient son traditionnel forum en Tunisie. Quel bilan faites-vous de l’organisation à mi-parcours de la présente édition de cet important évènement de la Finance ?

 

 

Pour le moment , les choses se passent très bien. Nous sommes dans les temps.  Ce forum sera sûrement un moment fort puisqu’il se tient pour la première fois en TUNISIE , pays avec lequel nous entretenons de bonnes relations. Une quinzaine de pays sont représentés.

Cet et évènement est organisé par notre Antenne Tunisienne du Club créée le 19 juillet 2017.  C’est une première, avec le précieux appui de nos membres, dont notre vice président pour la zone, Mr Habib KARAOULI PDG de Cap Bank .

Le thème retenu, est « Le rôle des banques africaines dans l’intégration du continent ». Qu’est ce qui a motivé le choix de ce thème ?

 

Ce sujet, en dépit de son importance, n’a jamais été traité   Or nous pensons que les banques et le système financier de manière générale ont un rôle crucial dans le processus d’intégration économique. Les banques sont un vecteur essentiel d’échanges, de facilitation des transactions et de concrétisation des opportunités de partenariats entre nos seulement les pays mais aussi et surtout entre les opérateurs économiques de ces pays. Il est clair que c’est un processus long et difficile mais il faut s’y préparer et surtout préparer nos banques à jouer pleinement leur rôle.

 

Quelle est la spécificité de la présente édition ?

 

D’abord cette édition a eu une affluence fournie de différents pays ce qui est de nature à enrichir les débats et l’échange d’expériences et la cérémonie d’ouverture a été assurée par Monsieur le Ministre tunisien des Finances. C’est dire l’importance qu’accorde les autorités tunisiennes à nos travaux et surtout à ce rapprochement indispensable entre banques des sous régions qui vivent souvent des problématiques similaires et qui ont tout intérêt à les confronter et à en faire des sources d’inspiration pour les uns et les autres.

Ensuite, et dans un souci d’ouverture, nous allons écouter des experts et des professeurs sur les thématiques de la gestion des risques, de la réglementation bâloise et des voies et moyens susceptibles de favoriser l’intégration.

Enfin, nous allons consacrer 4 panels à des sujets divers articulés autour du thème central relatif à l’intégration.

 

 

Faut-il s’attendre à des décisions stratégiques à l’issue de ces rencontres ? 

 

Des propositions, il y en aura sûrement. D’ailleurs nous nous sommes organisés pour cela. Nous avons mis en place un comité scientifique composé de 3 éminents professeurs pour faire la synthèse de nos travaux mais surtout nous dessiner les axes sur lesquels nous devons travailler dans l’avenir pour initier et renforcer des actions concrètes qui serviront d’exemples à suivre. Ces propositions, si elles sont retenues pourraient servir de plan d’actions pour le club.

 

 

Entretien réalisé par Balguissa Sawadogo

 

A Tunis pour Ecodafrik

Commentaires

Commentaires

A propos Africaleadnews

Africaleadnews
A travers ce site nous entendons faire entendre une nouvelle voix de l’Afrique. Une Afrique qui se trace une nouvelle voie. Celle de son développement économique et social. Une Afrique debout. Une Afrique à la conquête de sa place de leader dans le concert des Nations. Une Afrique LEADER. Un site pour la promotion du LEADERSHIP AFRICAIN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués *

*